Tourisme d'achat

L'envie de consommer à l'étranger rattrape les Suisses

ATS

27.5.2022 - 10:10

Après deux années de restrictions sanitaires, les dépenses des Suisses à l'étranger ont fortement rebondi au cours des quatre premiers mois de l'année. La France et l'Italie ont particulièrement profité de ces effets de rattrapage, d'après les données récoltées par Monitoring Consumption Switzerland.

People shop in a renovated Carrefour supermarket in Paris, Monday May 11, 2009. In an effort to gain market share and win over an increasingly cash-conscious clientele in its home country of France, Carrefour SA plans to
Les dépenses à l'étranger effectuées par les détenteurs d'une carte de paiement émise en Suisse ont doublé entre janvier et avril, par rapport à la même période un an plus tôt. (image d'illustration)
KEYSTONE

ATS

27.5.2022 - 10:10

Les dépenses à l'étranger effectuées par les détenteurs d'une carte de paiement émise en Suisse ont doublé entre janvier et avril, par rapport à la même période un an plus tôt. Elles ont même dépassé d'environ un tiers le niveau de 2019, soit avant la pandémie de coronavirus, selon les transactions effectuées sur le réseau du prestataire financier Worldline en Suisse. Ces données sont représentatives du secteur, en raison de la forte présence de Worldline.

La France et l'Italie ont particulièrement profité de l'envie de consommer, avec une hausse de respectivement un quart et un cinquième des dépenses par rapport aux quatre premiers mois de 2019.

À l'inverse, en Allemagne, les dépenses restent toujours en dessous de leur niveau de 2019, à hauteur de 9% environ. Le tourisme d'achat ne semble toujours pas s'être redressé, les dépenses de consommation étant encore 10% inférieures à celles d'avant la crise. Les contraintes sanitaires plus longues ou plus strictes expliquent peut-être la retenue des consommateurs helvétiques.

Les Suisses semblent également répondre de plus en plus à l'appel des pays lointains. Dans la catégorie «Monde», les paiements par cartes ont augmenté d'un tiers par rapport à 2019. Les dépenses pour des nuitées ont triplé, tandis que les dépenses de consommation ont doublé, tout comme celles dans la restauration. Mais le transport remporte la palme: les montants ont sextuplé par rapport à 2019, la hausse des prix des billets d'avion ayant certainement joué un rôle.

ATS