Déboires en tous genres pendant le confinement - Tout ce qui peut mal tourner à la maison

En coopération avec la Mobilère

6.4.2020 - 18:00

Désormais confinés, nous vivons dans l’exiguïté. Il peut donc y avoir plus de casse que d’ordinaire. Nous vous montrons quels sont les dommages les plus fréquents – notamment quelques-uns des plus amusants. Dépeints par les malchanceux en personne.

Quand la famille est entassée en permanence entre ses quatre murs, ceux-ci peuvent être amenés à vaciller. La mère fracasse un vase dans le feu de l’action, le benjamin marque un but dans le téléviseur, la fille laisse libre cours à sa fibre artistique en décorant les murs de peinture – et le père fait tomber un haltère sur son pied en se croyant à la salle de gym. Plus on passe de temps à la maison, plus la probabilité d’une débâcle domestique augmente.

Mais, peine partagée diminue de moitié. Sous le hashtag #croquisdesinistremaison, les clients de la Mobilière publient leurs mésaventures à la maison et les sinistres correspondants. Chacun peut participer: la feuille de papier quadrillée peut être téléchargée ici. Y dessiner le croquis du sinistre et la télécharger ou la poster sous le hashtag #croquisdesinistremaison.

Aquaphone et teint blafard

Selon son croquis, Alyssa R. (13 ans) notifie un dégât des eaux: elle a fait tomber son téléphone portable dans la baignoire remplie. L’iPhone s’est ainsi transformé en aquaphone.

Nartan Y. (15 ans) rapporte que, chez eux, «Cheri» a passé à tabac le téléviseur à coups de marteau. Du coup, il faudra rebaptiser «Cheri» en «Cher» – au sens pécuniaire du terme.

Noelia S. (13 ans) et Giglia (9 ans) ont dessiné Lukas l’haltérophile et Jonas le blafard. C’est sur les orteils de ce dernier qu’est tombée l’haltère.

Janic H. (10 ans) a fait le croquis d’un sinistre spectaculaire engendré par une tempête. Elle a fait sa fête a un arbre en le déracinant.

Dessiner son #croquisdesinistremaison

  • En étant à la maison tous ensemble, il arrive que quelque chose casse. Ce n’est pas bien grave. La Mobilière est là pour ça!
  • Pour lutter contre la monotonie, parents et enfants peuvent dessiner ensemble des croquis de sinistre. Le papier quadrillé peut être téléchargé ici.

Montrez-nous ce qui se passe (de désastreux) chez vous. Postez l’image sous le hashtag #croquisdesinistremaison ou chargez-la sur le serveur de mobiliere.ch/croquisdesinistremaison. Avec un peu de chance, elle sera publiée dans la presse dominicale.

La casse la plus fréquente

Selon les agences de La Mobilière, les smartphones, les tablettes et les ordinateurs sont particulièrement propices aux sinistres. Les clients les font tomber – notamment dans les toilettes – ou les aspergent de liquide par mégarde. Une cliente révèle, par exemple, que sa fille de trois ans a jeté son téléphone portable dans la cuvette afin qu’il puisse faire joujou avec le canard WC.

Deux autres grands classiques: la porte du lave-vaisselle est esquintée suite un malencontreux trébuchement. Et la porte du four ne ferme plus parce que le plat a atterri dessus plutôt que dans le four, par accident.

Le confinement accroît les risques

Chez La Mobilière, on anticipe que, durant la crise du coronavirus, davantage de «pépins» surviennent à la maison. Le fait que bon nombre de clients passent actuellement le plus clair de leur temps à la maison expose certains objets ménagers à un risque de sinistre accru, explique Sarah Pittet, de la Mobilière.

Foyers de crise et fées du logis en détresse

Les agences La Mobilière dénotent d’ores et déjà un nombre de notifications spécifiquement liées au confinement. Bon nombre de clients en profitent notamment pour procéder au nettoyage de printemps. Ce qui n’est pas toujours sans risques: le mauvais nettoyant endommage la surface des armoires de cuisine ou le seau d’eau se renverse sur le parquet et entraîne des dégradations. Et puisqu’on cuisine davantage que d’ordinaire, le plan de cuisson en vitrocéramique est plus souvent sujet au bris, notamment par la chute de bocaux à épices. Les enfants se déchaînent à la maison, ce qui se solde par des murs bariolés ou des fenêtres endommagées. Une déclaration de sinistre pour le moins insolite: en applaudissant le personnel de santé sur son balcon, un client a utilisé des couvercles de poêle. Lui échappant des mains, l’un d’eux est tombé sur une voiture parquée. Résultat des courses: dégât au véhicule.

Il s'agit de contenu sponsorisé.
«En coopération avec…»  signifie que le contenu a été produit pour un client et payé par celui-ci.

Retour à la page d'accueil