Un acteur de «Sex and the City» dément

ATS

17.12.2021 - 03:43

ATS

17.12.2021 - 03:43

L'acteur américain Chris Noth, célèbre pour son rôle de «Mr. Big» dans la série télévisée «Sex and the City», a démenti les accusations de deux femmes affirmant avoir été victimes d'agressions sexuelles de sa part. Il assure que «les relations étaient consensuelles».

Chris Noth est devenu célèbre pour son rôle de "Mr. Big" dans la série télévisée "Sex and the City" (archives).
ATS

Chris Noth s'est récemment retrouvé propulsé à la Une des médias américains après une rocambolesque reprise de la série et le décès de son personnage sur un vélo d'appartement. Il estime jeudi que ce n'est pas un hasard si ces accusations, faites de manière anonyme par deux femmes auprès du Hollywood Reporter, suivent cet emballement médiatique de seulement quelques jours.

Le magazine spécialisé a publié jeudi les accusations des deux femmes, qui ne se connaissent pas et ont contacté le magazine à plusieurs mois d'intervalle. Elles ont expliqué que la publicité autour de la reprise de «Sex and the City» sur la chaîne HBO avait «réveillé des souvenirs douloureux», écrit The Hollywood Reporter.

Enquête ouverte en 2004

«Les accusations portées contre moi par des personnes que j'ai rencontrées voici des années, voire des décennies, sont catégoriquement fausses», a réagi dans un communiqué transmis à l'AFP l'acteur âgé de 67 ans. «Non veut toujours dire non. C'est une limite que je n'ai pas franchie», assure-t-il.

L'une des accusatrices dit avoir été violée par M. Noth en 2004 dans l'appartement de l'acteur à West Hollywood, alors qu'elle venait lui rendre un livre prêté, lorsqu'ils s'étaient croisés au bord de la piscine de l'immeuble. Elle était âgée de 22 ans à l'époque et avait dû se rendre à l'hôpital pour recevoir des points de suture après le viol, selon son récit, dont certains détails sont confirmés par plusieurs témoins interrogés par le Hollywood Reporter.

L'autre femme s'était rendue à un rendez-vous avec Chris Noth à New York en 2015. Il l'avait ensuite invitée à son appartement, où elle affirme avoir été agressée. Selon Deadline, site spécialisé dans l'industrie du divertissement, la police de Los Angeles avait ouvert une enquête après le viol présumé de 2004.

ATS