Abus sexuels

Alexander Wang se défend face aux accusations d'abus sexuels

Covermedia

5.1.2021 - 17:13

Alexander Wang

Alexander Wang est accusé d'avoir abusé de mannequins après leur avoir fait prendre de l'ecstasy. Dans une note partagée à ses employés, et obtenue par le New York Post, le styliste a promis de se défendre ardemment contre ces allégations sans fondement, selon lui.

Alexander Wang a nié avec véhémence les allégations d'abus sexuels dont il est la cible. Le couturier a été au cœur d'une polémique la semaine dernière après qu'un certain nombre d'hommes et de transgenres, qui ont pour la plupart dissimulé leur identité, ont rendu publiques leurs accusations sur les réseaux sociaux sociaux, ce qui a incité les responsables de la page de l'Instagram du S**t Model Mgmt à interpeller directement le styliste.

« Alexander Wang est un prédateur sexuel présumé, de nombreux mannequins masculins et transgenres se sont manifestés et ont parlé des abus sexuels qu'Alexander Wang leur aurait infligés. Il est important de montrer votre soutien à ces victimes en arrêtant de suivre Alexander Wang (sur les réseaux sociaux) et en boycottant sa ligne de vêtements », peut-on lire dans le message.

La réponse du couturier

Une semaine plus tard, Alexander Wang a décidé de répondre à ces allégations suggérant qu'il aurait fait des avances sexuelles non désirées à des mannequins, en insistant sur le fait qu'il n'y avait aucun fondement. Il a abordé la controverse dans une note envoyée par e-mail aux employés de son label ce lundi (4 jan. 21), exprimant sa gratitude pour leur soutien continu alors qu'il se bat pour laver son nom.

Dans cette déclaration, obtenue le New York Post, le styliste a écrit : « Tout d'abord, j'aimerais profiter de l'occasion pour entrer en contact direct avec les personnes qui m'ont aidé à faire de cette marque ce qu'elle est aujourd'hui et à répondre aux récentes accusations fausses, fabriquées de toutes pièces et pour la plupart anonymes portées contre moi. J'ai toujours été actif dans ma vie sociale, assistant fréquemment à divers rassemblements industriels, fêtes et concerts où la drogue et l'alcool étaient présents... Mais contrairement à ce qui a été dit, je n'ai jamais profité des autres de manière sexuelle ou imposé quoi que ce soit à quiconque sans son consentement. Je n'ai jamais non plus abusé de mon statut ou de ma notoriété pour mon propre bénéfice. Ces allégations sans fondement ont été lancées sur les réseaux sociaux par des sites qui ont à maintes reprises ignoré la valeur et l'importance des preuves ou de la vérification des faits. »

Alexander Wang a ajouté que sa priorité était de « prouver que ces accusations sont fausses » et a affirmé qu'elles sont « alimentées par des motifs uniquement opportunistes ».

Retour à la page d'accueil

Covermedia