« Drunk » le chef d’œuvre danois arrive sur blue Vidéo !

Elvire Küenzi

19.7.2021

Réalisé par Thomas Vinterberg, ce long métrage narre la drôle d’aventure de quatre amis enseignants. Ces hommes vont tester la théorie d’un psychiatre norvégien qui prône de maintenir un taux d’alcool constant de 0,5 grammes pour être plus heureux.

Le long-métrage de Thomas Vinterberg a reçu un très bon accueil et a été récompensé par plusieurs prix dont le Meilleur film étranger aux Césars 2021 et le Meilleur réalisateur et meilleur acteur aux Prix du cinéma européen.
@pathé

Elvire Küenzi

19.7.2021

Martin, Tommy, Nicolaj et Peter s’enlisent dans leur quotidien monotone entre les cours qu’ils dispensent et leur vie de famille. Mais leur existence prend un nouveau tournant quand ils découvrent la théorie du psychiatre Finn Skårderud.

Celui-ci affirme que les hommes naissent avec un déficit d'alcool dans le sang…et nos compères vont s’attacher à tester cette théorie à grands coups de bières et de vodka.

Un verre dès le matin. Des alcootests pour maintenir le bon taux d’alcoolémie tout au long de la journée. Le début du film est jouissif. Du rire, de la joie, de l’euphorie. Martin, le personnage principal incarné par le merveilleux Mads Mikkelsen (connu pour avoir joué le méchant dans « Casino Royale ») s’émancipe et devient le prof et le mari que tout le monde rêve d’avoir.

Il ose, prend confiance en lui, gagne en assurance et en humour. On se demande si siroter un verre ou deux dès le petit déjeuner serait la solution pour voir la vie en rose…

Une réflexion sur notre consommation d’alcool

Mais l’orage gronde et l’expérience tourne vite au vinaigre. Tout bascule. Les quatre compères perdent le contrôle, ils en veulent plus, ils souhaitent davantage d’ivresse et flirtent avec les limites… jusqu’à manquer de tout perdre.

Servi par une galerie de personnages touchants et réalistes, « Drunk » propose une réflexion intéressante sur notre consommation d’alcool.

« On peut discuter des effets de l'alcool. L'alcool est dans une large mesure un lubrifiant social », souligne Finn Skårderud, le fameux psychiatre qui a démenti la théorie mise en avant dans le film. Le dilemme consiste à trouver le bon équilibre, à ne pas abuser » a-t-il expliqué au micro de la radio norvégienne NRK.

Avant-première sur blue Vidéo

Sacré meilleur film étranger à Hollywood (Oscars 2021), « Drunk » propose un scénario efficace et une mise en scène profonde et intense.

On plonge dans les blessures de ces hommes et on en ressort bouleversés, pas tout à fait indemnes mais avec une belle lueur d’espoir au fond du cœur.

A voir en avant-première sur blue Vidéo dès le 22 juillet.

Rédactrice pour différents journaux suisses, blogueuse et passionnée des mots, Elvire Küenzi adore les séries (elle est tombée dans le chaudron magique en regardant Sex and the City et n'en est jamais ressortie)! Elle écrit aussi des romans girly en mangeant des marshmallows et en sirotant des cocktails (avec modération, bien sûr).