Chronique TV

«Mon cousin», un duo improbable

d'Elvire Küenzi

22.1.2021

« Quand vous mettez les deux acteurs ensemble, chacun a l'impression que l'autre ne le laisse pas faire ce qu'il doit faire. Et c'est ça qui est intéressant. Ces personnalités, dans la vraie vie, sont aussi éloignées qu'Adrien et Pierre », a confié Jan Kounen, le réalisateur de « Mon cousin » à la RTS en évoquant les acteurs Vincent Lindon et François Damiens.
«Quand vous mettez les deux acteurs ensemble, chacun a l'impression que l'autre ne le laisse pas faire ce qu'il doit faire. Et c'est ça qui est intéressant. Ces personnalités, dans la vraie vie, sont aussi éloignées qu'Adrien et Pierre», a confié Jan Kounen, le réalisateur de «Mon cousin» à la RTS en évoquant les acteurs Vincent Lindon et François Damiens.
PATHE Films

Mené par le réalisateur de «Doberman» et «99 francs», Jan Kounen, le tandem Damiens/Lindon offre un film où la comédie et le rocambolesque servent une histoire de famille compliquée. A voir en avant-première sur blue Vidéo depuis le 21 janvier!

J’ai toujours aimé les histoires de duos improbables. Que ce soit «Intouchables» ou mon dernier coup de cœur «Green Book», les personnages que tout oppose représente une source d’inspiration intarissable pour le cinéma.

Dans «Mon cousin», nous plongeons la tête la première dans une histoire de famille... et de business. Pierre, incarné par Vincent Lindon est un PDG qui n’a d’yeux que pour l’entreprise familiale. Intraitable, irascible, sévère, il mène à la baguette ses employés et gère d’une main de fer les affaires de sa société.

Mais le jour où la conclusion d’un juteux rachat dépend de la signature de son cousin Adrien (l’homme détient 50% des parts du Groupe Pastié), tout dégénère. Pourquoi? Parce que tout ce que demande Adrien, c’est de passer du temps avec son cousin adoré. Il n’en a rien à faire des affaires et préfère passer son temps à cajoler des arbres, à offrir des plantes aux employés de l’entreprise et à sauver des oiseaux. Personnellement, je l’adore!

Evidemment, tout les oppose. Et c’est bien là le problème!

Vincent Lindon est parfait dans ce Pierre businessman, adoptant la rigidité et la colère d’un homme sentant qu’il est au bord du gouffre. François Damiens est touchant dans son rôle de dadet farfelu. J’avoue avoir un petit faible pour les personnages que l’on sous-estime et qui trouvent un chemin pour montrer à tous leur finesse et leur intelligence.

«Mon cousin» est un film drôle et divertissant, certes. Mais pas seulement. Sous des airs de comédie où les situations improbables et rocambolesques s’enchainent dans l’incrédibilité la plus totale (mais finalement, ce n’est pas ce qu’on cherche en regardant ce genre de films), il y a une profondeur cachée. Ce moment où les liens familiaux et l’amour se tissent et finissent par gagner. Moi, il ne m’en faut pas plus pour être émue...

Vous pouvez découvrir « Mon cousin » en avant-première sur blue Vidéo.

Rédactrice pour différents journaux suisses, blogueuse et passionnée des mots, Elvire Küenzi adore les séries (elle est tombée dans le chaudron magique en regardant Sex and the City et n'en est jamais ressortie)! Elle écrit aussi des romans girly en mangeant des marshmallows et en sirotant des cocktails (avec modération, bien sûr).
Rédactrice pour différents journaux suisses, blogueuse et passionnée des mots, Elvire Küenzi adore les séries (elle est tombée dans le chaudron magique en regardant Sex and the City et n'en est jamais ressortie)! Elle écrit aussi des romans girly en mangeant des marshmallows et en sirotant des cocktails (avec modération, bien sûr).
Retour à la page d'accueil