Duchesse impopulaire Une experte royale: «Meghan met les pieds dans le plat»

Carlotta Henggeler

19.6.2024

Un nouveau sondage sur la famille royale montre que la duchesse Meghan fait partie des royaux les moins appréciés. Pourquoi l'épouse du prince Harry est-elle si controversée? Flavia Schlittler, experte en royauté du Blick, sait pourquoi.

Au classement de popularité des membres de la famille royale britannique, Meghan Markle arrive à l'avant-dernière place.
Au classement de popularité des membres de la famille royale britannique, Meghan Markle arrive à l'avant-dernière place.
IMAGO/ZUMA Wire

19.6.2024

La duchesse Meghan est loin derrière dans un nouveau sondage réalisé auprès des Britanniques sur les personnalités royales les plus appréciées. Elle arrive à l'avant-dernière place, juste devant le prince Andrew, à l'origine de moult scandales.

L'épouse du prince Harry n'est pas seulement impopulaire auprès des citoyens. La presse britannique suit également chacune de ses mésaventures et en rend compte avec malice.

Pourquoi Meghan est-elle si impopulaire? L'histoire d'amour entre Harry et Meghan a pourtant commencé en 2016 comme dans une romance hollywoodienne.

«Tout a commencé lors d'une interview chez Oprah Winfrey»

«Lors de l'outing amoureux du prince Harry et de Meghan, le cœur du peuple s'est envolé vers eux en 2016», se souvient l'experte en royauté Flavia Schlittler. L'Américaine a apporté un vent de fraîcheur dans la poussiéreuse famille royale anglaise. Meghan était divorcée, actrice et d'origine multiethnique. Flavia Schlittler explique : «On espérait que Meghan moderniserait la monarchie».

Au début, les Britanniques lui ont pardonné de nombreux petits et grands faux pas. Par exemple, lorsqu'elle s'est présentée sans bas - contre l'étiquette royale - chez la reine Elizabeth II.

Le temps a passé. En 2021, le capital sympathie de Meghan auprès du peuple a brusquement chuté. Flavia Schlittler pense en connaître la raison : «Tout a commencé lors de l'interview fatale chez Oprah Winfrey. Meghan et Harry y ont formulé des reproches massifs à l'encontre de la famille royale britannique. Il était question de racisme et de mobbing».

A l'époque, l'actrice, âgée de 42 ans, avait raconté qu'un membre de la famille royale avait voulu savoir quelle était la couleur de peau d'Archie, qui n'était pas encore né.

Flavia Schlittler commente: « Il est facile de prétendre que tout se passe parce qu'elle est d'origine mixte. Ensuite, la grande massue du racisme a atterri à Buckingham Palace».

 «Elle met les pieds dans le plat»

Même les dernières apparitions de la duchesse de Sussex ne parviennent plus à apaiser les tensions. Pour Flavia Schlittler, le voyage de Harry et Meghan au Nigeria est la prochaine débâcle en matière de relations publiques.

Au Nigeria, une grande partie de la population souffre de la pauvreté et la duchesse Meghan s'y rend sans aucun tact : «Elle s'y rend avec des tenues coûtant environ 130'000 francs. Elle s'y montre parfois extrêmement dénudée. La première dame du Nigeria s'en est agacée et a déclaré : 'La nudité ne fait pas partie de notre culture'».

Selon elle, ce comportement peu diplomatique est caractéristique de la duchesse de Sussex. L'experte poursuit : «C'est typiquement ce qu'elle fait. Meghan raconte des contre-vérités, cela remonte à sa biographie. Elle prétend être issue d'un milieu pauvre. Il s'avère pourtant que son père a gagné plus de 600'000 francs à la loterie. Elle a eu le privilège de fréquenter une école privée et de suivre des cours de ballet».

En bref : «Meghan fonce à toute allure dans tous les pièges! Peu importe où elle se place», analyse Flavia Schlittler.

La duchesse Meghan doit devenir plus authentique

Mais comment pourrait-elle regagner des points de sympathie ? Flavia Schlittler a quelques suggestions : «Il faudrait qu'elle soit authentique, qu'elle se retire un peu et qu'elle ne distribue pas de soupes dans les quartiers pauvres avec des tenues à 1000 francs».

«Si la conscience vient, l'humilité fait partie d'une gestion adéquate des situations. Mais Harry et Meghan sont pris dans une bulle d'ego. C'est juste 'nous deux contre le reste du monde'».


Plus de vidéos de la rubrique

Meghan Markle espère que sa fille ne sera pas une  bimbo

Meghan Markle espère que sa fille ne sera pas une bimbo

Meghan Markle et son mari le prince Harry ont de plus hautes aspirations que le simple statut de "bimbo" pour l'avenir de leur fille de 16 mois.

19.10.2022