«Ça me désespère»

Isabelle Adjani très critique sur certains choix de son fils

Covermedia

13.8.2022 - 17:29

Isabelle Adjani a confié à Nice Matin qu’elle avait en horreur certains choix de son fils Gabriel-Kane. Plusieurs mamans se reconnaîtront dans ses propos!

Isabelle Adjani n’approuve pas tous les choix de son fils.
Isabelle Adjani n’approuve pas tous les choix de son fils.
KEYSTONE

Covermedia

13.8.2022 - 17:29

Isabelle Adjani comprend bien que son fils Gabriel-Kane Day-Lewis, fruit de ses amours avec le comédien anglais Daniel Day-Lewis, à 27 ans ait toute liberté en matière vestimentaire ou autre. Il n’empêche que, comme maman, elle peut regretter certains choix de son fils, et même ne pas les approuver du tout.

L’actrice n’a pas hésité à confier ses regrets à Nice Matin, alors qu’elle se trouvait dans le sud pour une représentation de Vertige Marylin au théâtre de Verdure du Festival de Ramatuelle. Isabelle Adjani déteste les tatouages! Et Gabriel-Kane en a plus que de raison, même selon son père – lui-même largement tatoué (son fils avançait le chiffre de 59 dans une interview avec Paris Match en 2016, lui-même en revendiquant déjà davantage).

«J'accepte ceux de mon fils comme une maman résignée, mais cet engouement générationnel qui touche aussi des gens qui n'ont plus 20 ans me désespère et me bouleverse», explique la comédienne, qui ne porte pas de « jugement moralisateur», mais considère que la peau est «un organe» sacré et que « cette encre que l'on loge sous la peau pollue l'organisme».

Mais surtout, précise la comédienne, «la peau reflète aussi la lumière d'un être. L'obscurcir me déconcerte. L'autre fois, j'ai vu quelqu'un qui s'était fait tatouer le blanc des yeux. J'en ai pleuré». Pour Gabriel-Kane Day-Lewis, «un tatouage, c’est purificateur»... Ce qu’on appelle un fossé de générations!

Covermedia