Jada Pinkett Smith perd ses cheveux, mais préfère en rire

Covermedia

30.12.2021 - 13:25

Jada Pinkett Smith préfère en rire qu’en pleurer. L’actrice a posté sur Instagram une vidéo dans laquelle elle s’exprime ouvertement sur l’alopécie dont elle souffre.

Jada Pinkett Smith s'est exprimée sur l’alopécie dont elle souffre depuis quelques années.
Covermedia

Covermedia

30.12.2021 - 13:25

Jada Pinkett Smith s'est exprimée sur l’alopécie dont elle souffre depuis quelques années. Elle a confié qu’elle acceptait désormais la perte de ses cheveux.

Dans une vidéo postée sur Instagram, l'actrice de 50 ans a abordé le fait de vivre avec cette maladie auto-immune, qui attaque les follicules pileux et provoque la calvitie.

« Mama va devoir se les couper courts pour que personne ne pense qu'elle a subi une opération du cerveau ou autre chose », a écrit en légende l'animatrice de Red Table Talk. « Moi et cette alopécie allons être amis... point final ! »

Jada Pinkett Smith a montré une nouvelle bande chauve qui est apparue sur le dessus de sa tête et a admis que cela allait être plus difficile à couvrir que d'autres plaques déjà apparues.

« Maintenant, à ce stade, je ne peux que rire. Vous savez tous que je me suis battue contre l'alopécie et tout d'un coup, un jour, regardez cette ligne juste ici. Regardez ça, dit-elle en montrant une petite ligne chauve. C'est apparu comme ça et je vais avoir un peu plus de mal à la cacher... Alors j'ai pensé que je devais juste le partager pour que vous ne posiez pas de questions », a-t-elle expliqué avec bonne humeur, avant de plaisanter en annonçant qu’elle allait couvrir la ligne avec des strass et se faire « une petite couronne ».

L'actrice a été diagnostiquée pour la première fois avec cette maladie en 2018. À l'époque, elle a expliqué que le diagnostic avait été émotionnellement difficile à vivre, mais elle a appris à le supporter.

« Même dans ma peur [...] J'ai vraiment dû le placer dans une perspective spirituelle, comme le pouvoir supérieur prend tellement de choses aux gens », avait-elle déclaré à l'époque. « Des gens sont ici avec le cancer. Des gens ont des enfants malades. Je vois le pouvoir supérieur prendre des choses tous les jours. Quand je l'ai envisagé sous cet angle, cela m'a vraiment rassurée », confiait-elle.

Covermedia