Actu people

Akhenaton critique les décisions gouvernementales

CoverMedia

16.10.2020 - 17:55

Source: Covermedia

Alors que IAM fête ses 30 ans, Akhenaton et ses acolytes sont venus défendre Entre la Pierre et la Plume, un livre consacré au groupe, sur les ondes d’Europe 1. L’occasion pour le rappeur d’exprimer la « désolation » qu’il ressent face à la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement.

De passage au micro de Europe 1 pour la promotion d’Entre la Pierre et la Plume, un ouvrage consacré à l’histoire de IAM, Akhenaton en a profité pour donner son avis sur la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement. Et le rappeur se sent tout bonnement « désolé » face aux nouvelles mesures décidées qui imposent un couvre-feu à partir de samedi (17 oct. 20) dans de plusieurs ville de France dont Marseille, le fief de IAM.

Pour lui, une telle stigmatisation de la jeunesse reste difficile à comprendre. « Il y a une stigmatisation des plus jeunes à travers des mesures qui sont menées. Si, à la limite, ils fermaient les écoles et les transports en commun, je pourrais comprendre, a expliqué Akhenaton. On pourrait entendre une mesure restrictive dirigée vers l'ensemble de la population. Mais ces mesures qui ne concernent à chaque fois qu'une partie de la population - comme les jeunes -, apportent beaucoup de confusion. »

Revenant sur les années 90 durant lesquelles IAM a connu le succès, l’artiste ne peut s’empêcher de faire montre d’une certaine nostalgie et de s’inquiéter pour la jeunesse. « Mes enfants veulent savoir comment ça se passait. Ma fille m'a dit “Papa, j'aurais aimé vivre dans ces années-là”. J'ai beaucoup de peine pour cette nouvelle génération qui arrive à se dire “finalement, j'aurais aimé vivre il y a trente ans”. Ce n'est pas terrible comme situation. »

Et d’ajouter : « C’est une époque complexe et j'ai juste peur qu'on n'en ressorte pas par le haut ». Espérons que l’avenir donne tort à Akhenaton.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia