Après un retournement de situation au tribunal, Kevin Spacey demande l'abandon des charges

CoverMedia

9.7.2019 - 09:36

'House of Cards' UK Premiere at the Empire Leicester Square London Featuring: Kevin Spacey Where: London, United Kingdom When: 26 Feb 2015 Credit: WENN.com
Source: WENN.com

Accusé d'avoir touché un jeune homme de 18 ans de manière inappropriée, Kevin Spacey avait plaidé non-coupable. Alors que le procès s'embourbe dans une procédure compliquée, ses avocats ont demandé l'abandon des charges qui pèsent contre l'acteur d'Usual Suspects.

Les avocats de Kevin Spacey ont demandé que les charges contre leur client soient abandonnées. La raison : l'homme qui l'accuse de l'avoir touché de manière inappropriée a décidé de ne pas s'exprimer lors du procès.

La star d'Usual Suspects a plaidé non-coupable dans cette affaire d'agression sexuelle liée à un incident avec un jeune homme de 18 ans à l'époque des faits, qui travaillait alors dans un bar de Nantucket, dans le Massachusetts en juillet 2016. L'homme devait remettre à la cour le téléphone qu'il utilisait le soir de l'agression sexuelle présumée pour que les avocats de Kevin Spacey puissent récupérer certains messages et ainsi déterminer s'il avait « communiqué son non-consentement » à la star.

Le plaignant n'a pas réussi à retrouver le téléphone en question avant la date limite fixée par le juge et il a donc été obligé de se présenter à la barre ce lundi (8 juillet 19), quand les avocats de l'acteur lui ont posé des questions sur la raison de la disparition de certains messages. L'accusateur de Kevin Spacey a nié avoir manipulé les messages, déclarant : « Je n'ai aucune connaissance de messages effacés sur mon téléphone ». Il a ensuite décidé de ne plus répondre aux questions des avocats, forçant le juge Thomas Barrett à effacer les précédents témoignages du jeune homme et à remettre en question la viabilité des charges retenues contre Kevin Spacey.

Les avocats de Kevin Spacey, de leur coté, ont donc demandé que l'affaire soit classée sans suite. Le juge a accordé un délai à l'accusation pour déterminer s'il est nécessaire d'aller plus loin dans un procès qui ressemble de plus en plus à un énorme fiasco.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia