ASAP Rocky : les charges contre l'homme soupçonné de l'avoir harcelé ont été abandonnées

CoverMedia

23.7.2019 - 11:47

2019 Pre-GRAMMY Gala & GRAMMY Salute to Industry Icons held at the Beverly Hilton Hotel in Beverly Hills, California. Featuring: Asap Rocky Where: Los Angeles, California, United States When: 09 Feb 2019 Credit: Adriana M. Barraza/WENN.com
Source: Adriana M. Barraza/WENN.com

Alors qu'ASAP Rocky en prison depuis trois semaines maintenant, l'homme qu'il accuse de l'avoir provoqué vient d'être blanchi par la justice suédoise. C'est ce qu'a révélé le bureau du procureur en charge de l'affaire à Page Six.

Les charges contre l'homme soupçonné d'avoir harcelé ASAP Rocky avant la bagarre qui a entraîné l'emprisonnement du rappeur ont été abandonnées. L'homme en question, dont l'identité n'a pas été révélée, était retenu pour « abus, agression et tentative d'agression ». « L'enquête préliminaire sur l'affaire est terminée et la partie blessée n'est plus soupçonnée du moindre crime », a indiqué dans un communiqué le bureau du procureur suédois en charge de l'affaire.

Le procureur Daniel Suneson a expliqué auprès de Page Six la décision de justice en révélant que le garde du corps d'ASAP Rocky avait demandé à l'homme d'arrêter de suivre le rappeur. « Quand il a refusé de partir, l'autre personne l'a poussé, l'a attrapé par la gorge et l'a soulevé à plusieurs mètres de là. Dans cette situation, le plaignant a jeté ses écouteurs sur celui qui l'a pris à partie et a essayé de se battre, ce qui peut être considéré comme de la légitime défense », a-t-il expliqué.

L'enquête autour des agissements du rappeur continue cependant, alors qu'il est derrière les barreaux depuis bientôt trois semaines. ASAP Rocky et deux membres de son équipe vont rester dans le centre de détention de Kronoberg jusqu'au 25 juillet (19) au moins, date à laquelle une décision devra être prise sur son éventuelle mise en examen.

Le président américain Donald Trump a quant à lui assuré, après avoir été interpellé par Kanye West et Kim Kardashian, qu'il fera tout son possible pour intervenir dans l'affaire, mais le bureau du procureur a réagi encore une fois dans Page Six en démentant cette possibilité. « Ce n'est pas possible pour le président américain d'avoir la moindre influence sur une procédure judiciaire suédoise », a-t-il déclaré.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia