Ava DuVernay lance un projet pour sensibiliser à la violence policière

CoverMedia

10.6.2020 - 11:42

25th Annual CriticsâÄô Choice Awards 2019 held at Barker Hangar in Santa Monica, California. Featuring: Ava DuVernay Where: Los Angeles, California, United States When: 13 Jan 2020 Credit: Adriana M. Barraza/WENN Featuring: Ava DuVernay Where: Los Angeles, California, United States When: 13 Jan 2020 Credit: Adriana M. Barraza/WENN
Source: Adriana M. Barraza/WENN

Ava DuVernay va lancer une initiative baptisée The Law Enforcement Accountability Project visant à créer des projets artistiques qui aborderont la violence et la brutalité policière envers la communauté noire. Elle a expliqué son projet dans The Ellen DeGeneres Show.

Ava DuVernay va lancer The Law Enforcement Accountability Project (le LEAP), une nouvelle initiative visant à ce que les abus et les fautes professionnelles de la police ne passent pas inaperçus.

La brutalité policière et les préjugés raciaux dans l'application des lois et dans le système judiciaire américains ont fait la une des journaux du monde entier depuis la mort de George Floyd aux mains d'agents de police de Minneapolis, le mois dernier. Apparaissant dans l'émission The Ellen DeGeneres Show, lundi (8 juin 20), la cinéaste a annoncé la création du LEAP, un fonds axé sur la création d'histoires abordant la violence et les abus policiers qui permettra de produire des projets dans les domaines du cinéma, de la littérature, du théâtre, de la danse, des beaux-arts et de la musique. Expliquant comment les images déchirantes de la mort de l'Afro-américain non armé lui ont donné envie de passer à l'action, la réalisatrice de Selma a déclaré à l'animatrice avoir « beaucoup réfléchi à ma propre rage. A mes propres émotions. »

« Quand je regarde la vidéo de George Floyd, je vois mes oncles. Pas seulement dans un sens général, mais il ressemble aux gens de ma famille, genre, littéralement les traits du visage. Chaque fois que cette vidéo passe sur CNN ou autre part, je vois les gens que j'aime sur le terrain qui supplient qu'on leur laisse la vie », a-t-elle ajouté.

Discutant des objectifs du LEAP, elle a ajouté : « Nous demandons un changement narratif et nous voulons créer un changement narratif autour des abus policiers, des fautes professionnelles et du meurtre de personnes noires. Nous changeons le prisme de l'histoire. »

La star de 47 ans a expliqué plus en détail comment le projet comptait s'attaquer aux abus de pouvoir et à la brutalité dans une interview avec The Hollywood Reporter. « Il y a un manque de responsabilité dans les services de police, les syndicats de police et les tribunaux, un manque de lois qui protègent vraiment les citoyens contre les officiers qui ont un certain nombre de griefs. L'idée est que si les tribunaux ne le font pas, si les syndicats de police ne le font pas, si les départements ne le font pas, alors ce sont les gens qui le feront », a confié Ava DuVernay.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia