Bella Hadid défile lors d’une manifestation anti-Trump

CoverMedia

11.12.2017 - 11:19

Covermedia

Bella Hadid a participé à une manifestation organisée à Londres pour protester contre la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale d'Israël. Elle a ensuite exprimé son indignation sur Instagram.

Bella Hadid était sur son 31 dans une robe rouge à sequins assortie d’un manteau de fourrure blanche quand elle est descendue de sa voiture, suivie de près par son garde du corps, pour rejoindre les activistes à Londres qui manifestaient contre Donald Trump, vendredi dernier. La jeune mannequin venait de quitter une soirée chic organisée par la marque de montres de luxe Tag Heuer, lorsque sa limousine s’est retrouvée coincée dans la manifestation devant l'ambassade des États-Unis près de Hyde Park. Elle a ainsi décidé de s’y joindre.

Le top model de 21 ans, d'origine palestinienne, a été aperçue en train de crier et de brandir son poing. Cette manifestation s’est déroulée dans le cadre d'une « Journée internationale de la colère » contre la décision controversée de Donald Trump, qui a promis de déplacer l'ambassade américaine en Israël de Tel Aviv à Jérusalem.

Bella Hadid s’est exprimée sur la décision du président américain, et a déclaré qu'elle soutenait la Palestine. « J'ai attendu de trouver les mots justes mais j'ai réalisé qu'il n'y avait pas de façon parfaite de parler de quelque chose d'aussi injuste, a-t-elle écrit sur Instagram vendredi. Une journée très triste : regarder l’actualité et voir la douleur du peuple palestinien me fait pleurer pour les nombreuses générations de Palestine. Voir la tristesse de mon père, de mes cousins et de la famille palestinienne qui souffrent pour nos ancêtres palestiniens rend la chose encore plus difficile à écrire. Jérusalem est la patrie de toutes les religions. Le fait que cela arrive nous ramène 5 étapes en arrière, rendant plus difficile de vivre dans un monde de paix. Le TRAITEMENT du peuple palestinien est injuste, unilatéral et ne devrait pas être toléré. »

Elle a conclu son message en ajoutant : « Je suis avec la Palestine. Il n'y a pas de haine envers quiconque... Il n'y a pas de camps... Toutes les religions vivent côte à côte... Maintenant, c'est juste un homme... Ca a toujours été un facteur pour apporter la paix... Où est l'espoir...? »

Retour à la page d'accueil

CoverMedia