Bertrand Cantat veut être entendu par la justice

CoverMedia

4.6.2018 - 11:21

Bertrand Cantat
Source: Covermedia

Alors que le JDD vient d'annoncer qu'une enquête sur le rôle de Bertrand Cantat dans le suicide de son ex-femme en 2010 avait été rouverte, le chanteur dit vouloir être entendu par la justice.

Bertrand Cantat n'en a pas fini avec la justice. Alors que le JDD vient de révéler que le parquet de Bordeaux avait rouvert l'enquête sur la mort de son ex-femme, Kristina Rady, qui s'est suicidée en 2010, le chanteur de Noir Désir a annoncé qu'il voulait être entendu dans le cadre de cette nouvelle enquête. Par le biais de son avocat, Antonin Levy, Bertrand Cantat a fait savoir qu'il « commence à en avoir assez de se faire cracher dessus sans rien répondre», comme le rapporte Le Figaro.

Cette nouvelle enquête fait suite à une plainte de Yael Mellul, ancienne avocate et présidente de l'association Femme et Libre, qui évoquait les violences physiques et psychologies de l'interprète de Tostaky comme ayant pu être responsables de la mort de son ex-femme. Maître Levy, de son coté, dénonce un acharnement contre son client. « Bertrand Cantat demande depuis des semaines à être enfin entendu. Cette énième plainte est fondée sur des mensonges et sera classée sans suite, comme toutes les précédentes. Même la famille de Kristina, pourtant première concernée, ne soutient pas cet acharnement », affirme-t-il.

Condamné à 8 ans de prison pour avoir tué Marie Trintignant lors d'une dispute en Lituanie en 2003, Bertrand Cantat a repris son activité de chanteur après sa libération en 2007, mais sans son groupe mythique, Noir Désir, officiellement séparé en 2010. Depuis qu'il se remet à sortir des albums, d'abord avec le groupe Detroit ou sous son propre nom avec Amor Fati en décembre dernier (17), des associations de défense des droits des femmes appellent au boycott de l'artiste. Il doit monter sur la scène du Zénith de Paris le 7 juin prochain.

Le passé sombre des stars

Retour à la page d'accueil

CoverMedia