Catherine Zeta-Jones ne veut plus être humble

CoverMedia

15.6.2018 - 16:06

Source: Covermedia

Catherine Zeta-Jones n’entend plus s’excuser pour sa réussite personnelle. Dans un entretien au Daily Mirror, l’actrice a révélé être heureuse auprès de son mari Michael Douglas et ses deux enfants, qui sont aussi sur le point de devenir acteurs.

Catherine Zeta-Jones est née à Swansea, au Royaume-Uni, dans un milieu ouvrier.

Elle a entamé sa carrière dans la série britannique The Darling Buts of May, avant de décrocher des rôles dans les films Le Masque de Zorro en 1998 et Haute Voltige en 1999. Elle a épousé Michael Douglas à l’issue d’une cérémonie somptueuse à l’hôtel Plaza de New York en 2000. Et en 2003, elle a remporté l’Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle pour sa performance en tant que Velma Kelly dans l’adaptation de la pièce musicale Chicago. Dans un entretien au Daily Mirror, la mère de deux enfants a expliqué avoir cessé de s’excuser pour sa popularité et sa fortune, étant trop occupée à se concentrer sur son travail et sa famille pour se préoccuper de ce que pensent les autres d’elle. « Une chose que je ne suis plus, c’est humble. J’en ai marre d’être humble. Vraiment. Vraiment désolée, je suis riche, vraiment désolée d’être mariée à une star de cinéma, vraiment désolée pour ma mauvaise apparence. Plus d’excuses. Assez. Tout ce qui m’importe à présent, c’est mon travail », a-t-elle affirmé. Et d’ajouter : « C’est ce que j’aime et le reste de ma vie est joie parce que j’ai deux ravissants enfants et un heureux mari en bonne santé. Tout va bien et je ne vais pas être humble à ce sujet-là non plus. »

Catherine Zeta-Jones a deux enfants avec son mari de 73 ans - Dylan, 17 ans, et Carys, 15 ans. L’heureuse maman pense que ses enfants prolongeront la dynastie d’acteurs dans la famille Douglas, avec en tête le grand-père de 101 ans et grande légende d’Hollywood, Kirk Douglas. « J’ai deux enfants qui veulent être acteurs et j’en suis tellement fière. Il ne s’agit pas de célébrité pour eux. Ils ont été éduqués autour de personnes célèbres. Ils savent comment c’est, a-t-elle expliqué. Ils veulent ce métier parce que c’est ce qu’ils aiment. Et cela me donne tant de fierté qu’ils réalisent cela. Ils comprennent que ce n’est pas juste une solution provisoire. » Et de conclure : « Ils sont tellement bons. J’ai hâte que vous voyiez tous ce qu’ils vont faire parce qu’ils vont aller quelque part je vous le dis ».

Retour à la page d'accueil

CoverMedia