CharlElie Couture se remet du coronavirus

CoverMedia

3.4.2020 - 11:05

Source: Covermedia

CharlElie Couture a, comme beaucoup, été infecté par le Covid-19. Le chanteur a partagé des nouvelles de sa rémission sur Facebook.

CharlElie Couture semble aller mieux après avoir contracté le Covid-19. C'est en tout cas ce qu'il affirme dans un très long post publié sur Facebook, dans lequel il détaille sa convalescence.

« 4h30 du matin, j’ai peut-être enfin passé le cap. 1er Avril, c’est pas une blague, la preuve : je me lève. Seul dans le silence de la maison endormie, je me sens fichtrement mieux que la veille. Petit retour sur huit jours/nuits terribles », entame le musicien, avant de décrire les difficultés auxquelles il a dû faire face.

« Incapable de rien. Même plus rester assis. Même plus me lever. Des jours au trente-sixième dessous. La bouche sèche, le goût de l’eau en plomb. Je n’ai plus faim, plus envie de rien. Même plus envie de parler. J’ahane, je m’essouffle. Kaput. HS. Comme un droïde cassé, un jouet sans pile, un pantin dans l’ombre d’un grenier », explique-t-il, avant de rendre saluer à la décision prise par le gouvernement de confiner la France. « Heureusement qu’il y a eu la décision de ce confinement ! Quel qu’il soit, il m’a sauvé », ajoute-t-il.

Car si « 98% » des malades n'ont pas besoin de soins hospitaliers, selon lui, la sévérité de son cas l'a forcé à y faire appel. « Plusieurs nuits de suite, j’ai déliré et vu la mort en face, disons non, de trois-quarts. J’étais vieux, un arbre mort », décrit-il.

A la fin de son texte, le chanteur prend enfin fait et cause pour Didier Raoult, « l'un des médecins prêts à tout pour aider leurs patients à guérir », « quelle que soit la polémique ». « Les masques sont tombés, c'est le cas de le dire, on a vu les courageux, ceux qui osent et qui s’engagent au front contre la maladie et on a vu aussi les pitreries des théoriciens planqués derrière l’alibi de l’éthique universitaire, défendant bec et ongles les protocoles aux dépends de la vie de certains patients en désespoir. Si je ne m’abuse Pasteur n’avait pas non plus exactement fini les tests de son vaccin quand il inocula la rage à Joseph Meister », assène CharlElie Couture.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia