Charles Spencer, frère de Diana, est-il banni du clan Windsor?

AllTheContent

24.7.2019

Charles Spencer pose en 2009 devant la portrait de sa défunte soeur, Lady Diana.
Keystone

Le 6 juillet dernier, le baptême du fils de Meghan et d’Harry a réuni la famille royale mais pas les médias, maintenus à l’écart d’une cérémonie placée sous le sceau du secret. Cependant, en dépit du peu d’informations qui a pu filtrer de cet événement rare, une absence a été particulièrement remarquée alors que les deux sœurs de la princesse Diana étaient bien présentes…

La photo de famille diffusée à l’occasion du baptême du petit Archie, fils du prince Harry et de Meghan Markle, est solennelle: elle rassemble les membres de la famille royale dans le salon vert du château de Windsor, à l’exception de la reine Elisabeth et du prince Philipp, tous deux se trouvant alors en Ecosse. Mais les deux nonagénaires n’étaient visiblement pas les seuls absents lors de cet événement familial important.



Si les deux sœurs de la princesse Diana, Lady Jane Fellowes et Lady Sarah McCorquodale, étaient présentes, bien qu’elles n’aient pas été invitées aux baptêmes de George, Charlotte et Louis, les enfants de Kate et William, c’est ici l’absence de Charles Spencer qui a été remarquée sur la photo officielle. Le frère de Lady Di n’est aujourd’hui pas loin d’être considéré comme un paria au sein de la famille royale.

Des propos provocateurs lors des funérailles 

En effet, selon le «Daily Express», certains agissements de Charles n’auraient pas été appréciés, en haut lieu. Il faut revenir 22 ans en arrière, lors des funérailles de sa sœur, Diana. Le comte Spencer s’était alors fendu d’un discours aux contours provocateurs ou tout du moins jugés comme tels. «Lady Di n’a pas besoin de titre royal pour continuer à générer sa propre magie», déclara-t-il, avant de poursuivre, sans nuances: «C’est un hommage à son sang-froid et à sa force. Malgré la vie la plus bizarre que l’on puisse imaginer après son enfance, elle est restée intacte, fidèle à elle-même». La reine s’était dite «déçue» et «attristée» par son comportement.

La reine a-t-elle pousé à ce qu’il ne soit pas invité au récent baptême? Charles Spencer avait pourtant été l’un des premiers à être informés de la naissance du petit Archie. En mai dernier, il s’en était même réjoui: «Vraiment une très belle nouvelle aujourd’hui - bravo, bravo ! (C’est bien d’avoir un autre Taureau dans la famille….)». Insuffisant a priori pour s’attirer les faveurs du duc et de la duchesse de Sussex.

Brouillé avec Harry

La reine n’est peut-être pas celle qui a empêché Charles Spencer d’obtenir une précieuse invitation au baptême du royal baby. On sait ainsi que de vives tensions demeurent entre Harry et son oncle, une brouille datant de plusieurs années. En 2002, des lettres ont été retrouvées chez Lady Diana, dans lesquelles il était indiqué que Charles refusait d’autoriser la princesse à élire domicile dans le domaine familial d’Althorp dont il est propriétaire. Il craignait, semble-t-il, que sa tranquillité ne soit troublée, compte tenu de l’agitation qui régnait autour de Diana, alors en pleine période de rupture avec le prince Charles.

Si Harry a toujours «été proche de ses tantes», Charles Spencer semble toujours blacklisté. Pour le «Sun», un proche s’interroge: «Est-ce qu’ils se réconcilieront un jour? Rien n’est moins sûr. Harry a toujours été proche de ses tantes, mais il apprécie moins Charles et son épouse».

Homme politique, aujourd’hui âgé de 55 ans, Lord Spencer reste l’homme de l’ombre, maintenu à l’écart de la famille royale.

Le mariage du prince Harry et Meghan Markle

Retour à la page d'accueil