Comment Jean-Jacques Goldman a sauvé Florent Pagny

AllTheContent

16.11.2020 - 13:53

Florent Pagny sur scène lors du festival Rock Oz'Arenes à Avenches.
Keystone

A l’occasion de la sortie de sa biographie début novembre, Portrait d’un éternel rebelle, Florent Pagny révèle des moments de vie particuliers, et en notamment sa situation à l'aube des années 90, lorsque Jean-Jacques Goldman est venu à son secours lors d’une mauvaise passe.

Le 5 novembre dernier est sortie la biographie de Florent Pagny, Portrait d’un éternel rebelle. Il revient sur sa situation au début des années 1990, comme le rapporte «PurePeople».

Au début des années 1990, après avoir connu le succès avec son album Merci, le chanteur connaît quelques turbulences dans sa carrière. Florent Pagny a alors une histoire avec Vanessa Paradis qui fait les choux gras de la presse. Critiqué sur la différence d’âge du couple (Paradis a 16 ans, et Pagny 26) et sa personnalité affirmée, Florent Pagny réplique en écrivant et en enregistrant Presse qui roule:

Rupture, boycott et succès

En réponse, la presse se met à le boycotter. Il n’est plus invité sur les plateaux TV et radio, et aucun article ne paraît sur la sortie de son deuxième album Réaliste en 1992. A la même époque, il se sépare de Vanessa Paradis. Cette rupture conjuguée à sa «disparition» médiatique le mène à une très mauvaise passe. De plus, Florent Pagny confie dans sa biographie que le succès lui était monté à la tête.

Quel a été le parcours de Florent Pagny? Après avoir déménagé avec ses parents à Divonne-les-Bains puis Bonneville, l’adolescent enchaîne les petits boulots avant d’être engagé dans un cabaret-concert à Aix-les-Bains. Finalement, il part à 16 ans pour Paris où il continue à enchaîner des emplois de baby-sitter, barman ou encore courtier en assurances, et est hébergé et nourri par l’Armée du Salut. Quand il rencontre le succès, il «tombe dans les excès» et dépense tout ce qu’il gagne. Il se retrouve sans domicile. Il a d’abord logé dans sa voiture durant quelques mois, puis dans une maison de jardin qu’il «chauffait avec la cuisinière ouverte».

Double disque d'or

En voyant Florent Pagny sombrer dans la misère, Jean-Jacques Goldman lui a spontanément tendu la main en lui proposant une place dans la troupe des Enfoirés, qu’il quittera en 1995, et en lui composant trois chansons (sous le pseudonyme de Sam Brewski) qui lui ont permis de relancer sa carrière: Est-ce que tu me suis, Si tu veux m'essayer, et Loin. Les trois titres figureront sur l’album Rester vrai, sorti en 1994 et pour lequel il a remporté un double disque d’or.

Cependant, le succès ne sera véritablement de retour qu’en 1997, avec son album Savoir Aimer. C’est Jean-Jacques Goldman, encore, qui prend les commandes en lui écrivant un titre, et surtout, en réunissant une équipe de compositeurs reconnus: Art Mengo, Zazie, Jacques Veneruso, Lionel Florence, et un inconnu à l’époque, Pascal Obispo.

Retour à la page d'accueil