Covid-19: Akhenaton «doute de la dangerosité du virus»

CoverMedia

14.8.2020 - 11:22

Source: Covermedia

Akhenato n'est pas convaincu par la dangerosité du coronavirus. Le musicien a dévoilé à Europe 1 qu'il n'était pas non plus convaincu de l'utilité du masque.

Akhenaton rejoint le camp des sceptiques du coronavirus. Interrogé sur Europe 1 à propos de la circulation de la Covid-19 à Marseille, sa ville natale, le rappeur d'IAM a expliqué qu'il doutait de la dangerosité du virus, ainsi que de l'efficacité des masques.

«Je doute de la vraie dangerosité de ce virus-là. J’ai fait de pauvres études, mais au départ, j’ai fait des études scientifiques, donc ce sont des choses qui m’intéressent énormément. Mais je n’ai ni le savoir ni la connaissance des docteurs. Par contre, les médecins qui sont à la télévision et qui donnent depuis des mois des leçons à de très grands généticiens et infectiologues, ça m’inquiète», a-t-il dévoilé, faisant une référence à peine voilée au professeur controversé Didier Raoult, installé dans la cité phocéenne.

Quant aux masques? «Je me pose des questions. Je ne dis pas que le masque est inutile. Il était utile en mars, au début de l’épidémie. Aujourd’hui, vous verrez que sur les masques, il y a écrit "ne protège pas des virus"», avance le rappeur, qui se défend toutefois de complotisme.

Selon lui, «une fin d’épidémie se caractérise toujours par une augmentation des cas. Parce que le virus s’affaiblit et devient de plus en plus contagieux, et une baisse de la mortalité. Je pense que le masque a des effets beaucoup plus nocifs, car quand vous portez un masque pendant cinq heures sur votre visage, cela fait baisser le taux d’oxygène que vous avez dans votre sang», oubliant que les chirurgiens peuvent passer plus de dix heures avec un masque sur le visage.

La région Île-de-France et les Bouches-du-Rhône ont été classées en zone de circulation active du virus, et le préfet a autorité pour fermer les restaurants, ou limiter les cérémonies religieuses hors funéraires, ainsi qu'interdire les déplacements de plus de cent kilomètres.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia