Damien Chazelle demande la destitution de Donald Trump

CoverMedia

1.12.2017 - 13:28

(Cover) - FR Showbiz - Damien Chazelle s’était détourné des réseaux sociaux jusqu’à ce mercredi (16 août 17) où il s'est exprimé sur Twitter. En une série de 10 tweets, le réalisateur a dénoncé les commentaires du président Donald Trump qui a minimisé les actes des suprémacistes blancs et des néonazis après leur marche violente à Charlottesville le week-end dernier (12-13 août 17), manifestation au cours de laquelle une femme a été tuée par l'un des militants d'extrême droite qui a foncé sur la foule avec sa voiture. « J’ai décidé de rejoindre Twitter parce je ressens la responsabilité d’ajouter ma voix aux autres, a-t-il écrit. L’administration Trump appuie ouvertement le nazisme et la suprématie blanche. C’est aussi simple que cela. Nous vivons un moment historique. Les choses ne sont pas toujours aussi claires. Toute personne en position de pouvoir qui reste silencieuse est complice. Je garde espoir que le parti Républicain reprendra ses esprits et demandera sa destitution. »

Donald Trump doit officier en tant que président jusqu’à janvier 2021, mais les parlementaires de la Chambre des représentants aux États-Unis peuvent choisir d’entamer les démarches de destitution qui démettraient Donald Trump de ses fonctions. Depuis son accession au pouvoir en janvier (17), il a divisé les Américains et a fait l’objet de critiques de la part des membres de son propre parti Républicain pour ses commentaires sur Charlottesville.

Malgré les images des suprémacistes blancs en train de tenir ouvertement des drapeaux Nazi pendant leur rassemblement, Donald Trump a affirmé que les deux camp étaient fautifs - les sprémacistes, néonazis et membres de l'alt-right d'un côté, et les militants anti-racisme de l'autre. En écrivant qu’il ferait tout ce qu’il peut pour s’opposer à Donald Trump, Damien Chazelle a demandé à ses abonnés de faire des dons pour les associations anti-racisme et les libertés civiles. Il a signé une tirade anti-Trump sur Twitter en écrivant : « J’en appelle au parti Républicain aussi intensément que possible : Destituez cet ignoble raciste misogyne ».

Le prochain projet du réalisateur s’intitule First Man, un biopic sur le premier homme à avoir marché marché sur la lune, Neil Armstrong.

Cover Media

Retour à la page d'accueil

CoverMedia