Demi Lovato reste discrète sur sa nouvelle chanson

CoverMedia

1.12.2017 - 14:01

Demi Lovato arrives at BBC Radio 1 Featuring: Demi Lovato Where: London, United Kingdom When: 27 Sep 2017 Credit: Tony Oudot/WENN
Covermedia

(Cover) - FR Showbiz - Demi Lovato a dévoilé le titre Tell Me You Love Me comme single promotionnel de son album éponyme, qui sort ce vendredi (29 septembre). Et bien que son disque soit son plus personnel en date, la chanteuse n’est pas prête à révéler de qui parlent ses chansons. « J’adorerais dire à propos de qui je chante mais j’aime garder certaines choses personnelles pour moi, je suis une personne plutôt réservée, a expliqué Demi Dovato dans l’émission australienne Sunrise. Mais j’en dis beaucoup quand je fais un interview, ou à chaque fois que je joue et écris mes paroles. » Demi Lovato n’hésite pas à écrire des chansons sur l’amour, le sexe, et ses précédents combats contre ses addictions, comme avec sa chanson You Don't Do It for Me Anymore.

La chanteuse a récemment confié à Noisey avoir été capable d’être honnête sur cet album parce qu’elle est devenue plus indépendante après être sortie d’une longue relation avec l’acteur Wilmer Valderrama. « J’avais peur d’écrire des chansons à propos d’autres personnes parce que je ne voulais vexer personne, a-t-elle expliqué. Quand on est en couple, on ne veut pas écrire à propos de quelqu’un avec qui on est en relation - on ne veut blesser personne. »

Demi Lovato a écrit deux chansons, Ruin the Friendship et Only Forever, à propos de la même personne, qui n’est pas Wilmer Valderrama. Dedans, elle décide qu’elle veut amener leur amitié à un autre niveau. Elle a même envoyé sa chanson à la personne et il s’est avéré qu’elle lui a écrit en retour à propos de ses sentiments. « À chaque fois que l’on envoie une chanson à propos de quelqu’un à l’intéressé - c’est osé. C’est du genre : "Salut ! Voilà mes sentiments pour toi !", a-t-elle confessé. Cette personne m’a dit : "C’est une chanson incroyable". Et je lui ai dit : "Ouais, et bien. C’est comme Hel-lo... Ils avaient leurs raisons. Mais, oui" ».

Cover Media

Retour à la page d'accueil

CoverMedia