Actu people

Elise Lucet témoigne après la nouvelle attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo

CoverMedia

25.9.2020 - 17:23

395307 Serge Kobo / MPP / VISUAL Press Agency 2017-07-05 Paris France Photocall de la conference de presse de France Télévisions - Elise Lucet *** *** || 395307
Source: Covermedia

Elise Lucet est rédactrice en chef de Cash Investigation, une émission produite par Premières Lignes, la société installée à coté des anciens locaux de Charlie Hebdo, où une nouvelle attaque très violente a eu lieu, 5 ans après les attentats terroristes contre le journal. Sur France Info, la journaliste a rapporté les témoignages de ses confrères et consœurs, donc certains font partie des victimes.

C'est une attaque d'une rare violence. Après la nouvelle agression, dans la rue où étaient situés les anciens locaux de Charlie Hebdo, d'anciens traumatismes se « réveillent », pour ceux qui travaillaient déjà sur place en 2015, lors des attentats terroristes contre le journal. C'est le cas de certains journalistes de l'agence de presse Premières Lignes, avec laquelle collabore Elise Lucet.

La présentatrice de Cash Investigation a témoigné pour France Info de la violence à laquelle certains de ses confrères ont été confrontés ce midi (25 sept. 20). « Il y a deux personnes blessées, un homme et une femme, grièvement, qui font partie de la société Premières Lignes. Une troisième de nos salariés a vu cet assaillant très clairement dans la rue, armé ou d'une machette ou d'une lame de boucher, en tout cas d'une arme apparemment extrêmement impressionnante, courir après un de nos collaborateurs qui était déjà blessé et ensanglanté dans la rue », explique la journaliste, qui ajoute que l'un des assaillants (les premières informations de la police évoquent deux agresseurs) aurait poursuivi une de ses victimes pour « continuer à le frapper ». 

« A priori, à aucun moment, il n'y a eu de revendication islamiste, rien n'a été dit, ça été juste une attaque d'une très, très grande violence »,a ajouté Elise Lucet, consciente que cette nouvelle agression « ravive des souvenirs douloureux ». En 2015, les journalistes de Premières Lignes, dont les locaux étaient proches de ceux de Charlie Hebdo, avaient déjà les premiers à pénétrer sur les lieux de la tuerie.

Charlie Hebdo, dont le procès des attentats se déroule en ce moment, a envoyé tout son soutien aux victimes et aux journalistes de l'agence de presse Premières Lignes.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia