Actu people

Emma Watson : sa lettre ouverte à Savita Halappanavar, l'Irlandaise décédée parce qu'on lui a refusé un avortement

CoverMedia

1.10.2018 - 11:28

Emma Watson a écrit une lettre ouverte à Savita Halappanavar, une Irlandaise dont la mort, après que les docteurs lui ont refusé un avortement, a mené à un changement de la législation du pays. L'actrice a publié sa lettre engagée sur les réseaux sociaux.

Emma Watson a adressé un message à Savita Halappanavar, décédée en octobre 2012 suite au refus des médecins de pratiqué un avortement - alors illégal en Irlande, dans le nouveau numéro du magazine Porter. Elle a également partagé la lettre sur les réseaux sociaux, ce week-end.

La mort de Savita Halappanavar a poussé les législateurs irlandais à adopter une loi autorisant les médecins à pratiquer un avortement si la vie de la mère est en danger, et en mai dernier (18), les militants pro-IVG ont remporté un référendum sur l'abrogation du huitième amendement de la constitution irlandaise, interdisant tout avortement dans toutes autres circonstances. Dans la lettre de l'actrice de Harry Potter, on peut lire : « Chère Dr Savita Halappanavar, vous ne vouliez pas devenir l'égérie d'un mouvement, vous vouliez subir une procédure qui vous aurait sauvé la vie. Quand votre mort a été annoncée en 2012, l'appel à l'action des militants irlandais a retenti dans le monde entier : abroger le huitième amendement de la Constitution irlandaise ».

Bien que l'abrogation du huitième amendement en l'Irlande ait été entérinée le mois dernier (août 18), la procédure reste illégale jusqu'à ce qu'une nouvelle législation soit adoptée, comme c'est le cas en Irlande du Nord. L'actrice de 28 ans a également qualifié la mort de Savita Halappanavar de « réveil d'une nation » mais a prévenu qu'il restait encore beaucoup à faire pour aider les femmes à accéder à l'avortement en Irlande et ailleurs. « De l'Argentine à la Pologne, les lois restrictives sur l'avortement punissent et mettent en danger les filles, les femmes et les femmes enceintes. Pourtant, la loi sur l'avortement en Irlande du Nord est plus vieille que la création de l'ampoule. En votre mémoire et en vue de notre libération, nous continuons à lutter pour la justice dans le domaine de la reproduction », a-t-elle ajouté.

Emma Watson a ensuite demandé à ses fans de faire un don aux associations Abortion Support Network, qui soutient les femmes ayant recours à l'avortement, et à Women Help Women, qui aident les femmes britanniques et irlandaises dont la grossesse n'a pas été désirée.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia