Actu people

François Ozon a tourné en secret un film sur la pédophilie dans l’Eglise

CoverMedia

4.10.2018 - 16:07

Source: Covermedia

François Ozon a préféré garder le secret de son nouveau film. Ce dernier, dont il vient de finir le tournage comme il l’a annoncé au «Progrès», s’inspire de l’affaire Preynat, ce prêtre lyonnais accusé d’avoir abusé sexuellement des scouts dans les années 80 et 90.

François Ozon vient de finir le tournage de «Grâce à Dieu», son dernier film qu’il n’avait pas annoncé. C’est en effet dans le plus grand secret, comme il l’a expliqué au «Progrès», qu’il a tourné ce long-métrage inspiré de l’affaire Preynat. « Dans la préparation, le sujet faisait très peur. Beaucoup de gens ne voulaient pas y être associés », confie François Ozon. Le réalisateur précise avoir filmé dans des églises « en Belgique et au Luxembourg ».

Le père Preynat a été accusé d’abus sexuel sur des scouts dans les années 80 et 90. Il a été mis en examen en janvier 2016 et placé sous contrôle judiciaire. L’archevêque de Lyon, le cardinal Barbarin, est également cité à comparaître pour ne pas avoir dénoncé les agressions pédophiles. Le prêtre Preynat doit également être jugé par l’Eglise au cours d’un procès canonique.

Le film raconte la création de l’association La Parole Libérée, fondée par les victimes du prêtre Preynat. L’un des fondateurs, Alexandre Hesez-Dussot, est incarné à l’écran par Melvil Poupaud. « Le film est un portrait de ces hommes abusés, comment ils ont vécu leur traumatisme, comment ils ont libéré leur parole et quelles ont été les répercussions familiales et sociales », déclare le réalisateur.

François Ozon assure par ailleurs qu’il ne s’agit pas d’un film contre l’Eglise, mais qu’il « pose beaucoup de questions », notamment au sujet du « silence de l’Eglise sur la pédophilie ».

«Grâce à Dieu» sortira en salles le 20 février prochain (19). Outre Melvil Poupaud, les deux autres personnages principaux sont incarnés par Denis Ménochet et Swann Arlaud.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia