Actu people

Gia Coppola se dit sensible à l'héritage cinématographique de sa famille

CoverMedia

19.9.2020 - 09:36

WEST HOLLYWOOD, CA - JULY 31: Filmmaker Gia Coppola attends the Francis Ford Coppola Winery's "Gia By Gia Coppola" Wine Launch Celebration at Sunset Tower Hotel on July 31, 2014 in West Hollywood, California. (Photo by Jason Kempin/Getty Images)
Source: Getty Images

Gia Coppola trouve « très confortable » l'héritage emblématique de sa famille. La réalisatrice s'est confiée sur le poids de son patronyme dans une interview pour Vogue.com.

Gia Coppola ne se laisse pas impressionner par l'impressionnant passé de sa famille dans le monde du cinéma. La réalisatrice, qui est la petite-fille du cinéaste Francis Ford Coppola et la nièce de Sofia Coppola, a récemment présenté son deuxième long métrage, Mainstream, au Festival du film de Venise, et a déclaré qu'elle était heureuse de poursuivre l'entreprise familiale. « C'est très confortable. J'y ai grandi, a-t-elle déclaré à Vogue.com. Et j'ai étudié la photographie, donc c'est une progression très naturelle. Mais il y a une pression qui accompagne tout ça (pour) rester en phase avec ce que vous voulez exprimer et pour vous connecter avec les gens. »

Et interrogée sur la façon dont elle vivait le fait d'être la troisième génération de la famille Coppola à prendre la route d'Hollywood, elle a répondu : « Je pense que je suis en fait la cinquième génération. Mon grand-père tient à dire que je suis la cinquième, parce que son père et son grand-père étaient dans le cinéma. Je pense que notre arrière-grand-père a été impliqué dans l'invention des sound machines. »

Et la réalisatrice de 33 ans, qui a également travaillé sur le drame Palo Alto en 2013, a avoué se tourner vers son célèbre grand-père quand elle avait besoin de conseils. « Ouais, j'ai la chance d'avoir beaucoup de gens vers qui me tourner quand j'ai besoin de conseils. Mon grand-père, ma tante, mon oncle, ma grand-mère. Elle vient de faire un film à 80 ans, a-t-elle partagé, ajoutant qu'ils lui avaient appris une leçon précieuse. L'anxiété et le doute font partie de la création artistique, car nous sommes des êtres sensibles. Et il faut continuer à suivre ce qui est vrai à vos yeux et raconter votre histoire. »

Retour à la page d'accueil

CoverMedia