Harvey Weinstein : sa fille appelle la police de peur qu’il se suicide

CoverMedia

12.10.2017 - 11:25

****FILE PHOTOS** Decades of Sexual Harassment Accusations Against Harvey Weinstein** 2017 Tribeca Film Festival - "Reservoir Dogs" Screening at the Beacon Theater - Red Carpet Arrivals Featuring: Harvey Weinstein Where: New York, New York, United States When: 29 Apr 2017 Credit: Ivan Nikolov/WENN.com
Covermedia

(Cover) - FR Showbiz - Selon des informations de TMZ, Harvey Weinstein, qui est accusé d’avoir agressé sexuellement et harcelé de nombreuses actrices à Hollywood pendant plus de vingt ans, se trouvait dans la maison de sa fille de 22 ans à Los Angeles quand ils se sont disputés jusque dans la rue. Le producteur aurait crié à sa fille Remy : « Tu empires tout », avant d’essayer d’arrêter une voiture pour se faire emmener ailleurs.

Remy a ensuite convaincu son père de rentrer à l’intérieur de la maison, avant que des officiers de la police de Los Angeles et des représentants de la société de Remy ne viennent aux alentours de 10h30 du matin. À ce moment-là, le producteur avait déjà quitté les lieux. Des sources des forces de l’ordre ont raconté au média que Remy avait appelé le 911 (le numéro d’appel d’urgence aux Etats-Unis) en affirmant qu’elle avait peur pour son père, qu’elle a décrit comme « suicidaire et déprimé ». Néanmoins, quand les officiers de police sont arrivés, Remy aurait apparemment clarifié ses remarques et dit à la police qu’aucune déclaration de suicide n’avait été faite. Elle aurait précisé qu’il s’agissait simplement d’une dispute de famille.

Une source proche d’Harvey Weinstein a confié à Page Six, la rubrique du New York Post, que Remy avait « réagi de façon excessive à la situation, par amour et inquiétude pour son père » quand elle a appelé la police, et que le comportement du producteur était dû à son « chagrin pour ses enfants ». Cette situation a éclos quelques heures seulement après qu’Harvey Weinstein ait fait parvenir un nouveau communiqué à Page Six, dans lequel il reconnaissait être anéanti par les évènements et par la décision de sa femme Georgina de le quitter.

« Je suis profondément dévasté, a-t-il déclaré. J’ai perdu ma femme et mes enfants, que j’aime plus que tout. Je soutiens entièrement sa décision. Je ne me suis pas opposé à Georgina quand on parlé d’une séparation. Je l’ai encouragée à faire ce qu’elle ressentait dans son coeur. Je sais qu’il faut qu’elle fasse ce qu’il y a de mieux pour les enfants, pour elle et son travail, elle emploie 130 personnes. Je ne veux pas qu’elle ou mes enfants soient encore plus blessés qu’ils ne l’ont déjà été. J’aime vraiment Georgina, et j’espère que nous pourrons nous réconcilier un jour, bien qu’à présent je ne sache pas si cela pourra arriver ».

Le magnat d’Hollywood a ensuite ajouté : « Il faut que je travaille sur moi-même pour changer. Je suis une thérapie intense et des conseils. Je ne sais pas si je vais aller en Europe pour suivre des soins. Je ne sais vraiment pas où je vais ».

Peu après sa déclaration, il a été rapporté qu’Harvey Weinstein était parti pour le centre de soin contre les addictions,The Meadows, en Arizona, afin de recevoir de l’aide. « Je m’excuse pour toutes les personnes que j’ai blessées par mes actes », a-t-il conclu, en ajoutant qu’il maintenait que ses rapports sexuels étaient consentis.

Cover Media

Retour à la page d'accueil

CoverMedia