Helen Mirren n’aimait pas son statut de sex-symbol

CoverMedia

1.12.2017 - 13:25

(Cover) - FR Showbiz - Helen Mirren fait toujours sensation à 72 ans et dans ses jeunes années, l’actrice était déjà très admirée et sollicitée en raison de sa beauté. Pourtant, cette admiration a aussi été un poids pour la star, car à l'époque son type de physique n’était pas en vogue. « Je pouvais voir pourquoi (…) ils me trouvaient sexy à cette époque, explique-t-elle à Allure Magazine. J’étais le cliché du sexy : blonde, des seins, une taille fine, mais je détestais ça parce qu'à l’époque ce n’était pas à la mode. Il fallait être très fine, fumer une cigarette et ne porter que du noir. Ça ne m’a jamais convenu comme look. » Cette époque à laquelle fait référence Helen Mirren est celle de la mannequin Twiggy.

Quand on l’interroge aujourd’hui sur les femmes qui incarne le sexy, l’actrice cite notamment Jessica Chastain avec qui elle a joué dans L'Affaire Rachel Singer. « Ça n’a pas nécessairement à voir avec la confiance, parce que je suis certaine que si Jessica était assise là, elle dirait ‘’oh non je n’ai pas du tout confiance en moi’’. C’est un pouvoir intérieur, qui vient de son intelligence. Quand l’intelligence se combine à la beauté, c’est extraordinaire… Comme Natalie Portman », ajoute Helen Mirren.

En revanche, quand il s’agit de définir ce qu’est la beauté, l’actrice se refuse à donner des qualificatifs et évoque plutôt le charme ou l’attractivité. Elle estime par ailleurs que la beauté est à « l’intérieur » et que donner une définition fait plus de mal que de bien. « Quand c’est associé à des images de gens et des superbes tenues sur des filles qui peuvent porter ça, c’est intimidant pour le reste d’entre nous », a conclu Helen Mirren.

Cover Media

Retour à la page d'accueil

CoverMedia