James Van Der Beek a lui aussi été victime d'abus sexuels

CoverMedia

12.10.2017 - 16:09

iHeartRadio Music Festival at T-Mobile Arena - Arrivals Featuring: James Van Der Beek Where: Las Vegas, Nevada, United States When: 22 Sep 2017 Credit: Judy Eddy/WENN.com
Covermedia

(Cover) - FR Showbiz - James Van Der Beek a fait ses débuts en tant qu’acteur à l’âge de 16 ans en apparaissant dans la pièce off-Broadway d’Edward Albee, Finding the Sun. Le rôle qui a vraiment lancé sa carrière est en revanche celui qu’il a décroché dans la série pour adolescents, Dawson, à l’âge de 21 ans. Mais se faire un nom à Hollywood à un si jeune âge comporte son lot de désavantages, et l’acteur s’est ouvert à travers une série de tweets mercredi soir (12 octobre 17).

En réagissant aux accusations d’abus sexuel dirigées contre Harvey Weinstein, James Van Der Beek a écrit : « Des hommes plus vieux et puissants m’ont attrapé les fesses. Ils m’ont coincé dans des conversations sexuelles inappropriées quand j’étais beaucoup plus jeune. Je comprends la honte injustifiée, la faiblesse, et l’incapacité de mettre fin à tout cela. Il y a une dynamique du pouvoir qui semble impossible à dépasser. »

James Van Der Beek avait déjà réagi un peu plus tôt sur son compte Twitter pour critiquer les personnes qui s’en sont prises aux femmes ayant fait des accusations en rapport avec le comportement de Harvey Weinstein. « À tous ceux qui jugent les femmes qui gardent le silence, voyez cette perspective. Et également, pour ceux qui dépeindraient le harcèlement comme "des garçons agissant comme des garçons"... Ce dont Harvey Weinstein est accusé est criminel, a-t-il écrit. Ce qu’il a admis est aussi inacceptable - dans toute industrie. J’applaudis toutes les personnes qui parlent tout haut. »

James Van Der Beek n’est pas le seul acteur d’Hollywood avoir mentionné des abus sexuels. Terry Crews, l’ancien footballeur américain devenu acteur, a révélé plus tôt cette semaine qu’un « grand nombre de dirigeants d’Hollywood » lui ont fait des attouchements. « Toute cette affaire avec Harvey Weinstein me donne l’ESPT (syndrome de stress post-traumatique, NDLR). Pourquoi ? Parce que ce genre de choses me sont arrivées à MOI », a-t-il déclaré sur Twitter, en évoquant un incident survenu lors d’une réception à Hollywood en 2016 où l’homme en question s’est approché de lui et « m’a attrapé les parties intimes ». « En reculant d’un bond, je lui ai dit : "Qu’est-ce que vous faites ?!" Ma femme a tout vu et nous l’avons regardé comme un fou. Il a juste souri comme un c*n, a ajouté Terry Crews. J’allais lui botter le c*l sur le champ - mais j’ai pensé à deux fois aux conséquences. »

Cover Media

Retour à la page d'accueil

CoverMedia