Jennifer Lopez espère entrer dans l’histoire du baseball

CoverMedia

28.8.2020 - 09:42

26th Annual SAG Awards Arrivals 2019 held at Shrine Auditorium in Los Angeles California. Featuring: Jennifer Lopez Where: Los Angeles, California, United States When: 19 Jan 2020 Credit: Adriana M. Barraza/WENN Featuring: Jennifer Lopez Where: Los Angeles, California, United States When: 19 Jan 2020 Credit: Adriana M. Barraza/WENN
Source: Adriana M. Barraza/WENN

Jennifer Lopez et Alex Rodriguez pourraient bientôt faire partie des heureux propriétaires des Mets, une équipe de baseball de New York. Comme elle l’a expliqué lors du podcast de Barstool Sports, The Corp, il est important que des femmes occupent des places de pouvoir dans des secteurs aussi masculins que le sport professionnel.

Jennifer Lopez et son fiancé, l’ex-joueur de baseball des Yankees Alex Rodriguez, font partie d’un groupe d’investissement qui cherche à racheter les Mets, une équipe professionnelle de baseball de New York, à la famille Wilpon qui la possède actuellement. Si la star n’a donné aucun détail concernant l’avancée des négociations, elle a admis que le fait de devenir la première femme - et femme Latina qui plus est - à occuper un rôle de pouvoir au sein des Mets marquerait un changement important.

En effet, aucune femme n’est enregistrée en tant que propriétaire des principales équipes de la Major League de baseball. « Ecoutez, à notre époque, ce serait quelque chose d’incroyable, a-t-elle déclaré lors du podcast de Barstool Sports, The Corp. Je pense que dans tous les secteurs, et tout particulièrement les institutions comme la Major League Baseball qui reste actuellement si américaine, c’est important pour la diversité et c’est important que les femmes aient des positions de pouvoir qu’elles méritent et qu’elles puissent contribuer au même titre et aussi bien que n’importe quel homme sur la planète. »

Jennifer Lopez et Alex Rodriguez avaient dû abandonner une première tentative de rachat en mai dernier. Ils avaient fait une offre initiale s’élevant à 1,7 milliard de dollars pour acheter les Mets, mais la concurrence est féroce. Le milliardaire Steve Cohen aurait fait passer son offre initiale de 2 milliards de dollars à 2,6 milliards afin de sécuriser sa position.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia