Kanye West : sa fête dans un ranch pour le lancement de son nouvel album déplaît

CoverMedia

5.6.2018 - 16:44

Source: Covermedia

Kanye West a organisé une fête dans un ranch pour la sortie de son nouvel album, Ye, qui n’a pas plu au voisinage. La propriétaire s'est confiée à The Blast.

Jane Golliher, la propriétaire du ranch Diamond Cross dans le Wyoming, aux États-Unis, où séjournait Kanye West pour y réaliser son album, a confié que la soirée au cours de laquelle des musiciens, journalistes et autres invités sont venus écouter le nouvel album du rappeur, Ye, vendredi 1er juin (18), était pour le moins « confuse ». Elle a révélé à The Blast que les voisins se sont plaints du bruit. Selon la loi locale, les résidents doivent cesser toute nuisance sonore après 22h - mais Kanye West a commencé l’événement en extérieur dans la propriété à partir de 21h30. Jane Golliher a affirmé au média que la fête pour le lancement de son album devait se dérouler à l’intérieur au départ, mais que l’équipe du rappeur n’a pas cessé de changer le programme « toutes les 30 minutes ».

La propriétaire du ranch a aussi révélé avoir dû envoyer ses employés chez ses voisins afin de calmer les choses et d’éviter d’autres plaintes. Et si elle n’est pas en colère contre le rappeur, elle se sent un peu « trompée » par la nature de la soirée. L’équipe du rappeur lui a également dit que ce dernier organiserait l’événement comme il l’entend, sans restrictions.

Jane Golliher a le sentiment de pas avoir suffisamment fait payer la location de la propriété à Kanye West - en affirmant que si elle avait connu l’ampleur de la soirée, il aurait eu à payer 50.000 dollars. Malgré les plaintes, elle a affirmé que les invités présents au ranch étaient plaisants et qu’elle est prête à organiser d’autres événements musicaux, à condition qu’ils se déroulent durant la journée et elle a tout de même ajouté qu'il n'y aurait « plus de rappeur » au ranch.

Le nouvel album du rappeur a reçu des critiques enthousiastes même si Kanye West a suscité la controverse avec ses déclarations publiques soutenant le président Donald Trump, ainsi qu’en appelant l’esclavage « un choix ». Dans son morceau Yikes, extrait de l’album, il révèle que sa femme Kim Kardashian l’a appelé en « hurlant » suite à ses propos sur l’esclavage. Il a aussi mentionné d’autres sujets personnels, dont son combat contre ses troubles bipolaires.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia