Actu people

Kerry Washington a peur de se promener dans son quartier

CoverMedia

26.9.2020 - 09:35

Bronx Children's Museum 2nd Annual Gala held at the Edison Ballroom - Arrivals. Featuring: Kerry Washington Where: New York, New York, United States When: 09 May 2018 Credit: Joseph Marzullo/WENN.com **No Contact Music** Featuring: Kerry Washington Where: New York, New York, United States When: 09 May 2018 Credit: Joseph Marzullo/WENN.com **=No Contact Music**
Source: Joseph Marzullo/WENN.com

Kerry Washington a peur de sortir dans son quartier étant donné le climat de tension raciale qui règne aux États-Unis. Elle a expliqué dans le podcast Jemele Hill is Unbothered qu'être une star hollywoodienne ne l'empêchait pas d'être atteinte par les problèmes de son pays.

Kerry Washington a peur de faire un tour en scooter avec ses enfants dans son propre quartier en raison des problèmes raciaux qui persistent aux Etats-Unis. La star de Little Fires Everywhere était la dernière invitée du podcast Jemele Hill is Unbothered, et elle y a abordé ses expériences personnelles de racisme ainsi que ses craintes pour ses enfants. « C’est fou que quelqu'un me dise : ''Comment osez-vous, Kerry Washington, prendre la parole ? Vous êtes une actrice hollywoodienne tellement privilégiée'', a-t-elle commencé. Peu importe ce que je fais, quel que soit le nombre de nominations aux Emmy que j'ai, j'ai encore parfois peur de faire du scooter dans le quartier avec mes enfants où j'ai l'impression que quelqu'un pourrait appeler les flics. Parce que ce flic n'aura peut-être jamais vu Scandal (...) J'ai toujours cette peur très réelle », a-t-elle révélé, ajoutant qu'elle trouve blessant qu'on lui ordonne de ne pas avoir d'opinion sur les principaux problèmes sociaux et culturels de son pays. « Personne ne devrait être réduit au silence à cause de son travail, a-t-elle lancé. Je dois être plus responsable et veiller à ce que mes paroles vienne de mon cœur et que je parle pour moi et non au nom d’autres organisations ou idéologies, ce que je ne fais pas.»

Elle a poursuivi : « Quand je parle de ce pays, j'en parle en tant que mère, en tant que femme, en tant que personne noire… Je n'en parle pas en tant qu’élite hollywoodienne. J'en parle en tant que personne qui est la mère d'enfants noirs, en tant que personne qui a eu dû rembourser des prêts étudiants bien plus longtemps qu'elle ne l'aurait pensé. Je parle comme quelqu'un qui se soucie de ma communauté et de la communauté dans laquelle ma famille vit, ma famille élargie.»

Retour à la page d'accueil

CoverMedia