Laura Smet répond à Pierre Rambaldi, l’ami de Laeticia Hallyday

CoverMedia

11.12.2018 - 10:08

Source: Covermedia

Cette semaine, le réalisateur Pierre Rambaldi a écrit un long message sur Facebook dans lequel il accable David Hallyday et Laura Smet ainsi que leurs mères respectives et défend son amie Laeticia Hallyday. La fille de Nathalie Baye lui a répondu sur Instagram.

C’est par le biais d’une story Instagram que Laura Smet a répondu à la longue lettre du réalisateur Pierre Rambaldi. L’actrice a publié une photo de l’homme de cinéma et de sa femme, Marie Poniatowski, avec ce texte : « Ces gens-là me font du mal et nuisent à l'image de mon père. On parle d'apaisement ? Pour moi, tout ça c'est de la haine ».

Si Laura Smet a répondu, c’est sans aucun doute à cause de la violence de certains propos de cette lettre publique que le réalisateur du film Les Tribulations d’une caissière a publié sur son compte Facebook. Dans son post, il s’adresse à Johnny Hallyday, le père de Laura Smet et David Hallyday, et il affirme que les deux aînés du Taulier ne faisaient pas partie de sa vie. « Je t’entends encore me dire à Marnes "mais pourquoi ils viennent maintenant ? Je vais crever c’est ça ?" La vérité c’est qu’ils n’étaient pas présents durant ton combat contre cette maladie, qu’ils ne faisaient pas partie de ton quotidien depuis des années et qu’évidemment, en venant à ton chevet, le signal était clair : l’échéance était devenue inéluctable », écrit-il. Il s’en prend également à Nathalie Baye, la mère de Laura Smet, et Sylvie Vartan, celle de David Hallyday, d’avoir « pris Laeticia pour cible ».

Le cinéaste a également ajouté : « Je lis depuis 10 mois tous ces mensonges colportés par ceux qui préféreraient que vos 23 années de vie d’amour disparaissent, soient oubliés par l’Histoire à laquelle tu appartiens désormais. Leur objectif très orchestré est de manipuler l’opinion publique pour salir, humilier celle que tu as aimé et par voie de conséquence remettre en question tes volontés. L’indécence de ceux qui sont à la manoeuvre n’a pas de limites ».

Laura Smet, qui a certainement dû être choquée par les propos tenus à son encontre, a par ailleurs salué la mémoire de son père il y a deux jour pour le premier anniversaire de sa mort par un dessin en noir et blanc auquel elle a ajouté en légende : « Si tu savais à quel point tu me manques, tous les jours… je t’aime ».

Retour à la page d'accueil

CoverMedia