Le coup de gueule de Jack Lang contre le festival Lollapalooza

CoverMedia

1.12.2017 - 12:51

(Cover) - FR French Stars - Le festival Lollapalooza a eu lieu pour la première fois en France ce week-end. Parmi les artistes qui se sont produits sur scène, le line-up était éclectique, allant de The Weeknd à Lana Del Rey en passant par Liam Gallagher et Martin Solveig ou encore les Red Hot Chili Peppers et Alt-J. Une production très anglo-saxone qui ne plaît pas à l’ancien ministre de la Culture. Dans un communiqué, il explique que, pour lui, le festival, organisé par Live Nation, fait du mal à l’indépendance culturelle.

« Live Nation étend son empire sur l’organisation de concerts en France et en particulier à travers le festival Lollapalooza. Le groupe américain AEG, déjà scandaleusement présent dans le capital de Bercy (rebaptisée AccorHotels Arena de Paris) rachète Rock en Seine tout en bénéficiant des subventions locales », peut-on lire dans le communiqué qu’il a écrit. Le festival Rock en Seine a été racheté par Matthieu Pigasse (déjà propriétaires de nombreux médias en France, parmi lesquels Radio Nova, Les Inrocks et copropriétaire du Monde) en août dernier et il a ensuite conclu un partenariat avec AEG comme le notait récemment Libération.

L’homme politique, qui est à l’initiative de la Fête de la musique, s’étonne également de la « passivité des pouvoirs publics face à ces phénomènes de concentration et de domination ». Jack Lang appelle les responsables politiques à « utilement s’inspirer des lois qui, en leur temps, ont assuré la régulation de l’économie du livre, du cinéma et de la musique », afin de « montrer concrètement que la France entend rester un pays de la pluralité et de l’indépendance artistique ».

Cover Media

Retour à la page d'accueil

CoverMedia