Leona Lewis: victime de racisme dans un magasin après sa victoire à «X Factor»

CoverMedia

9.6.2020 - 13:20

Leona Lewis dans "America's Got Talent" en septembre 2019.
Source: FayesVision/WENN.com

La chanteuse Leona Lewis a raconté, dans une vidéo Facebook, le jour où elle s'est fait virer d'un magasin, à cause de sa couleur de peau. La star, gagnante du «X Factor» britannique, veut changer le «conditionnement» dans lequel les sociétés sont prisonnières.

Peu après sa victoire à «X Factor» au Royaume-Uni en 2006, Leona Lewis et sont père se sont fait expulser d'un magasin par une propriétaire «raciste». C'est ce qu'elle a expliqué dans une vidéo bouleversante diffusée sur Facebook:

La chanteuse, née d'un père noir et d'une mère blanche, a dévoilé sa propre expérience du racisme, dans une vidéo postée ce 7 juin, dans laquelle elle explique vouloir partager son vécu pour expliquer que le racisme n'est pas qu'un problème américain, suite à la mort de George Floyd aux mains de la police de Minneapolis.

Décrivant l'incident, qui a eu lieu alors qu'elle faisait du shopping avec son père dans l'ouest de Londres il y a plusieurs années, elle affirme que la propriétaire du magasin a commencé à «tourner autour d'eux» alors qu'ils étaient les seuls clients noirs. «A un moment, elle est venue nous voir et nous a dit qu'on devait poser ce que l'on avait en main, que l'on n'avait pas le droit de toucher. Tout le monde tenait des trucs et les regardait, donc je me suis tout de suite rendu compte de ce qu'il se passait, et je lui ai demandé pourquoi. Ça m'a mise en colère. Je lui ai dit que non, je ne le poserai pas, j'allais l'acheter. Je lui ai demandé pourquoi elle nous prenait pour cible», dévoile-t-elle, ajoutant que les clients sont peu à peu sortis du magasin sans rien dire, et que la propriétaire a menacé d'appeler la police, jusqu'à ce que son père la persuade de sortir avec lui et d'attendre dans leur voiture.

«Je me suis assise dans la voiture, garée au coin de la rue, et j'ai juste sangloté. Mon père est sorti, a attrapé quelque chose dans le coffre, et est retourné dans le magasin», ajoute-t-elle. C'était son album, que son père est allé remettre à la gérante de la boutique.

Leona Lewis explique alors que la propriétaire a toqué à la fenêtre de sa voiture pour «s'excuser de ne pas l'avoir reconnu» dans ses «vêtements de tous les jours». «Mon cœur s’est arrêté. Je lui ai dit ‘’Vous êtes raciste! Vous êtes une raciste. Vous m’avez visée moi et mon père! Vous avez voulu nous virer de votre magasin à cause de notre couleur de peau’’ Elle a essayé de nier en disant: ‘’J’ai juste eu peur, j’ai cru que vous alliez voler quelque chose’’. C'est ça, le racisme. C’est ce conditionnement, comme quoi les noirs volent, ou qu’on doit en avoir peur, que les personnes de couleur vont faire quelque chose de mal», a ajouté Leona Lewis.

L'artiste a ensuite expliqué pourquoi, lorsqu'on est témoin de racisme, il est primordial de parler et le dénoncer. «Les autres personnes du magasin, qui sont parties parce qu’elles sentaient que quelque chose n’allait pas, n’ont rien dit. Et parce qu’elles n’ont rien dit, la situation s’est envenimée. Nous nous sommes retrouvés seuls avec cette femme qui s’agitait de plus en plus et a pensé qu’ils partaient parce que mon père et moi étions un problème, alors qu’ils partaient parce qu’ils étaient dégoûtés par son comportement à elle. Mais ils n’ont rien dit. A ceux qui se taisent, si vous faites partie de ces gens qui partent parce que ‘’C’est dégueulasse mais je ne vais pas pourrir ma journée’’, il faut rester et dire que c’est mal. Quand je vois ces messages demandant à ne plus garder le silence et dénoncer le racisme, c’est réel. Vous devez parler, vous devez vous tenir à nos côtés et vous devez reconnaître que ça existe. Quand vous refusez de le reconnaître, vous minimisez notre souffrance et notre humanité», a conclu Leona Lewis.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia