Malgré l'échec

Loretta Dominici: pourquoi Christophe ne s’est pas suicidé, selon elle

4.12.2020

Christophe et Loretta Dominici à Paris en 2015.
Source: Covermedia

Loretta Dominici réfute la thèse du suicide de son mari. Si elle reconnaît dans un long entretien avec Paris Match, que Christophe Dominici allait mal au moment de son décès, aucun indice ne laissait présager de son geste.

Loretta Dominici veut que l’on garde de son mari l’image d’un homme joyeux, «enthousiaste, malicieux et généreux». Mais la veuve a reconnu lors de son entretien avec un journaliste de Paris Match que les 15 derniers jours de Christophe Dominici ont été très durs.

A l’origine de son anxiété et une insomnie de longue durée, un projet professionnel qui a capoté: le rachat du club de rugby de Béziers. Un autre projet a été retenu, et c’est par l’AFP que Christophe Dominici l’a appris. «Quand son projet a été écarté, il n'a pas dormi pendant quinze jours, il était dévasté», précise Loretta Dominici.

Pour autant, ce n’est pas ce type d’échec qui aurait pu conduire Christophe Dominici au geste irréparable du suicide selon elle. «Ce n'est pas possible, il avait trop de vie en lui pour faire ça, non, c'est impossible! Je pense que ce n'était pas lui. Ce n'était pas lui, tout allait bien.»

Et elle donne des détails personnels: «Les travaux de notre maison en construction à Sèvres avançaient, on avait plein de projets, les filles allaient bien». D’autant que rien ne pouvait laisser penser que sa balade était la dernière: «Quand il est parti ce matin-là, il n'a fait aucun geste étrange, il ne m'a lancé aucun regard particulier, il n'a pas plus embrassé ses filles que d'habitude.»

Retour à la page d'accueil