Malika Ménard parle de ses blessures de jeunesse

AllTheContent

10.12.2020

Malika Menard poses during a photocall for the premiere of 'Dumbo' in Paris Monday, March 18, 2019. (AP Photo/Francois Mori)
Malika Menard, sur un cliché daté de 2019.
Keystone/ AP Photo/Francois Mori

Ce 9 décembre, dans l’émission «Ça commence aujourd’hui, spéciale célébrités», l’animatrice Faustine Bollaert recevait Malika Ménard. Celle qui a été élue Miss France il y a maintenant 10 ans est revenue sur son enfance et notamment sur un drame qui a eu un impact de taille sur sa vie.

Lorsque Malika Ménard revient sur son enfance, elle ne parle pas que de moments heureux et innocents. Au contraire, l’ancienne miss évoque des souvenirs douloureux. Ces moments traumatisants, Malika les a dévoilés lors de l’émission «Ça commence aujourd’hui, spéciale célébrités» ce mercredi 9 décembre. La jeune femme parle des attouchements sexuels subis alors qu’elle n’était qu’une enfant. Comme le rapporte «Gala», l’ancienne miss déclare: «C’est très difficile d’être victime d’attouchements pendant plusieurs années et à répétition. Et puis il y a un jour où tu te décides à en parler».

Que s’est-il passé? Alors qu’elle n’a que 5 ans, Malika Ménard et son frère Raphaël vivent avec leur maman dentiste. Parce que cette dernière travaille énormément, les enfants passent leur semaine chez la nourrice. C’est dans ce foyer qu’elle fréquente du lundi matin au samedi que les faits se sont déroulés. Malika se rappelle qu’un samedi, sa maman est venue la chercher, avec son frère. Alors que le dimanche devait être une journée de repos à trois, la mère de famille décide d’inviter la nourrice, son mari et leur fils.

La jeune femme raconte ensuite: «Et là, je ne peux pas vous expliquer pourquoi parce que je n’étais qu’une enfant. Mais c’est ce jour où j’ai tout dit à ma mère. Je n’avais pas envie que cette personne rentre dans notre intimité, dans notre château fort». Malika Ménard a également souligné le fait que sa nourrice n’est plus en activité.

Malika n’a pas un bon rapport avec son corps

Les conséquences de ces attouchements sexuels sont importantes puisque la miss a déclaré à plusieurs reprises avoir un mauvais rapport avec son corps. Elle en parle notamment dans son livre sorti le 13 octobre, «Fuck les complexes» (éditions Amphora).

Pour écrire ce livre, Malika a choisi de dresser le portrait de 20 femmes. Comme le rappelle «Gala», ces femmes ont été choisies parce qu’elles sont fortes avec de vraies histoires. La miss n’hésite pas à ajouter en parlant de son expérience traumatisante: «La mienne à côté n’est rien du tout». Avec son témoignage, Malika Ménard espère aider d’autres jeunes femmes à s’accepter et s’aimer.

Retour à la page d'accueil