Marilyn Manson lâché par son label, il réagit aux accusations d'abus sexuels de son ex

Covermedia

3.2.2021 - 10:59

Marilyn Manson
Covermedia

Marilyn Manson est dans la tourmente. Accusé par son ex-fiancée Evan Rachel Wood d'abus et de maltraitance, le chanteur a été renvoyé de son label. Sur Instagram, il a cependant tenu à démentir les allégations qui le ciblent.

Marilyn Manson a été lâché par sa maison de disques suite aux accusations d'abus de son ex-fiancée Evan Rachel Wood. «Loma Vista cessera de promouvoir l'album actuel de Manson, avec effet immédiat», peut-on lire dans une déclaration du label.

«En raison de ces développements inquiétants, nous avons également décidé de ne plus travailler avec Marilyn Manson sur aucun projet futur», ajoute la publication. Marilyn Manson a sorti trois albums avec Loma Vista, dont We Are Chaos l'année dernière.

Evan Rachel Wood a décrit le chanteur comme son «agresseur» dans un post sur sa page Instagram le 1er février, affirmant qu'il avait «commencé à la façonner» quand elle était adolescente et qu'il l'avait «horriblement maltraitée» pendant des années. «J'ai subi un lavage de cerveau et j'ai été manipulée pour me soumettre. Mais j'en ai fini de vivre dans la peur des représailles, de la calomnie ou du chantage. Je suis ici pour dénoncer cet homme dangereux et mettre en garde les industries qui lui ont permis de continuer à le faire, avant qu'il ne ruine d'autres vies. Je suis aux côtés des nombreuses victimes qui ne se taisent plus», a-t-elle posté.

Quatre autres femmes ont également publié des allégations similaires contre Manson, l'accusant d'agression sexuelle, d'abus psychologique et d'autres formes de violence.

D'abord discret, Marilyn Manson a fini par réagir aux allégations de son ex, apportant un démenti ferme. «Évidemment, ma vie et mon art ont longtemps été des aimants à controverse. Mais ces allégations sur moi sont d'horribles distorsions de la réalité. Mes relations intimes ont toujours été consensuelles, avec des partenaires qui voulaient la même chose que moi. Peu importe comment – et pourquoi – certaines personnes choisissent de réinterpréter le passé, c'est la vérité», a-t-il écrit sur Instagram.

Retour à la page d'accueil

Covermedia