Mark Ruffalo ne pense pas qu'il mérite le rôle de Hulk

CoverMedia

1.11.2020 - 09:34

World Premiere of Marvel Studios' 'Avengers: Endgame' held at the Los Angeles Convention Center in Los Angeles, California. Featuring: Mark Ruffalo Where: Los Angeles, California, United States When: 22 Apr 2019 Credit: Sheri Determan/WENN.com Featuring: Mark Ruffalo Where: Los Angeles, California, United States When: 22 Apr 2019 Credit: Sheri Determan/WENN.com
Source: Sheri Determan/WENN.com

Mark Ruffalo ne s'est jamais senti à sa place dans le prestigieux club des acteurs de Marvel. Il a expliqué à Variety avoir encore du mal à réaliser que c'est lui qui tient le rôle de Hulk.

Mark Ruffalo pense qu'il ne mérite pas de jouer Hulk. L'acteur a incarné le super-héros vert pour la première fois dans The Avengers en 2012, aux côtés de Robert Downey Jr. dans le costume d'Iron Man, Chris Hemsworth dans celui de Thor, Scarlett Johansson dans la peau de Black Widow, Chris Evans jouant Captain America et Jeremy Renner incarnant Hawkeye. Et il a ensuite repris son rôle de Bruce Banner et de son alter-ego géant dans Avengers: l'Ere d'Ultron, Thor: Ragnarok, Avengers: Infinity War et Avengers: Endgame, sorti l'année dernière.

Il a avoué qu'il se rappelait souvent à quel point il était chanceux de jouer ce personnage, surtout pendant qu'il attend que d'énormes scènes se préparent sur le plateau. « Chaque fois que je pleurniche du genre : ''Bon sang, combien de temps on va attendre que ça se mette en place ?'' Je me dis : "Eh, souviens-toi que tu n'es même pas censé être ici », a-t-il déclaré à Variety. « Je me dis juste que je dois me souvenir d'être reconnaissant parce que je n'arrive toujours pas à y croire. Je pense tout le temps : ''Ils vont me virer du club. Ça n'a jamais été ma place et ils vont tous s'en rendre compte », a-t-il ajouté.

Dans son interview, il a également révélé que sa femme Sunrise l'avait aidé à viser plus haut dans sa carrière à Hollywood, car son ambition se limitait initialement aux planches d'un théâtre. « Nous avions ce petit théâtre et c'était mon rêve devenu réalité. Nous faisions, genre, 10 pièces par an sur le boulevard Santa Monica. J'étais barman, mais aussi nul que j'étais, quand j'entrais dans le théâtre, j'étais au paradis, s'est-il souvenu. Quand j’ai rencontré Sunrise, elle a dit : ''Je pense que tu vises un peu trop bas. Je pense que tu pourrais développer ce dont tu penses être capable.'' »

Retour à la page d'accueil

CoverMedia