Campagne

Neil Young abandonne les poursuites contre Donald Trump

Covermedia

9.12.2020

Source: Neil Lupin/WENN

Neil Young a mis fin à ses poursuites contre Donald Trump. L'artiste poursuivait le président sortant américain pour avoir utilisé sa musique sans son accord.

Neil Young a abandonné, de son propre chef, ses poursuites contre la campagne présidentielle de Donald Trump, qu'il accusait d'avoir utilisé sa musique sans son accord. Les managers de la campagne du président sortant auraient en effet passé deux de ses chansons, Rockin In The Free World et Devil's Sidewalk, lors de meetings, sans avoir obtenu les autorisations nécessaires.

«Ce n'est PAS ok pour moi»

Conséquemment, Neil Young avait porté plainte en août, mais ce lundi, l'affaire a été classée sans suite. Donald Trump et Neil Young sont en guerre ouverte depuis que celui qui était alors candidat à la présidence avait passé Rockin' In The Free World après avoir annoncé son intention de se présenter, en 2015. Puis alors qu'il était président, en 2018, et cet été. «Ce n'est PAS ok pour moi», avait tweeté Neil Young cet été, déclarant son dégoût pour la campagne du candidat républicain.

Et après qu'une nouvelle vidéo du président le montre arriver sur scène au pied du Mont Rushmore au son de Like a Hurricane, Neil Young a à nouveau fait part de son écœurement. «Je suis solidaire avec les Lakota Sioux et ce n'est PAS ok pour moi», a-t-il tweeté. Son commentaire fait référence aux peuples indigènes chassés de leurs terres sacrées quand de l'or a été découvert dans la région.

Retour à la page d'accueil