Ozzy Osbourne : « Je dois tout à ma femme »

9.11.2019 - 09:35, CoverMedia

Ozzy Osbourne performs live on stage during his set on the final night of the 2018 Download Festival at Donington Park in Castle Donington, Leicestershire. Featuring: Ozzy Osbourne Where: Castle Donington, Leicestershire, United Kingdom When: 10 Jun 2018 Credit: Ross Halfin/Supplied by WENN.com **WENN does not claim any ownership including but not limited to Copyright, License in attached material. Fees charged by WENN are for WENN's services only, do not, nor are they intended to, convey to the user any ownership of Copyright, License in material. By publishing this material you expressly agree to indemnify, to hold WENN, its directors, shareholders, employees harmless from any loss, claims, damages, demands, expenses (including legal fees), any causes of action, allegation against WENN arising out of, connected in any way with publication of the material.**
Source: Ross Halfin/Supplied by WENN.com

Ozzy Osbourne est convaincu qu'il serait mort s'il n'avait pas son manager et épouse a ses côtés. Il a abordé l'impact décisif que Sharon Osbourne a sur sa vie dans une interview pour WENN.

Ozzy Osbourne estime qu'il doit son succès, et le fait qu'il soit encore en vie, à sa femme Sharon.

Le rockeur, qui se remet actuellement d'une chute chez lui, a déclaré dans une interview pour WENN : « Je sais que sans l'ombre d'un doute, que sans ma femme Sharon, je ne serais pas là maintenant, je ne serais pas en vie. Elle m'a poussé quand j'en ai eu besoin. Elle m'a crié dessus quand j'en avais besoin. »

Il a poursuivi : « A l'époque, je ne pensais pas que je voulais me faire engueuler, mais sur le long terme, il faut lever son cul et faire ce qu'il y a à faire. Et je crois que c'est pour ça que je suis là ! »

Et il a admis qu’il a su très tôt dans leur relation qu’elle était la femme de sa vie lorsqu'elle est restée à ses côtés alors qu'il n'avait pas d'argent.

« Quand nous avons commencé, je me souviens, nous étions tous les deux sans le sou, pas de carte de crédit, rien, a-t-il raconté. On avait tout l'argent du concert dans une mallette et on logeait dans ces hôtels vraiment miteux, comme des motels. »

« La mallette contenant l'argent était menottée à mon poignet parce que si on nous la piquait, on était fini. Mais c'était amusant, car on n'avait rien à perdre et tout à gagner ! On mendiait, on empruntait et on volait ! »

Le leader des Black Sabbath attribue également sa carrière de chanteur à son père, expliquant que celui-ci s’était endetté pour qu'il puisse s'acheter un microphone et un amplificateur.

« Il connaissait ma passion pour la musique, a expliqué le rocker. Je n'avais pas beaucoup d'éducation, car je suis dyslexique et j'ai un déficit de l'attention, je ne peux donc pas rester immobile plus de cinq minutes. Et il a vu cette passion et s'est endetté pour moi. C'était 500 dollars, ou quelque chose comme ça. On ne pouvait pas se le permettre, mais il m'a acheté un système son et un micro. Pas un gros système son, un petit. Mais, parce qu'il m'a acheté un micro, un porte-micro et un petit système son, j'ai obtenu des concerts vu que j'étais le premier chanteur à avoir cet équipement. C'était une façon de m'intégrer à des groupes. Si vous aviez votre propre système son, vous aviez les outils nécessaires. »

Retour à la page d'accueil

Plus d'articles