Pascal Légitimus tente de calmer le jeu après son dérapage

18.11.2019 - 16:07, CoverMedia

Pascal Légitimus a outré les internautes ce week-end.
Source: Covermedia

Pascal Légitimus a outré les internautes ce week-end. En mettant sur un pied d'égalité homosexualité et pédophilie pour défendre Roman Polanski, l'humoriste a été obligé de présenter ses excuses sur Twitter.

Dérapage incontrôlé de Pascal Légitimus. L'humoriste, interrogé sur BFMTV à propos de Roman Polanski, s'était permis de défendre le réalisateur avec des arguments plus que... discutables. «Roman Polanski m'a invité à dîner il y a plusieurs années! Il faut dissocier l'homme de l'artiste!», avait notamment déclaré le membre des Inconnus.

Face à la polémique suscitée par ces propos, l'acteur a tenté de se justifier sur Twitter en faisant un amalgame des plus douteux. «Ce n'est pas parce que Polanski m'a invité à déjeuner il y a 20 ans et que j'aime ses films que je suis pour la pédophilie et que je le défends (…). Voltaire était raciste, Sade pervers, Genet, Cocteau, Trenet, homosexuels, et pourtant vous appréciez leurs œuvres», a-t-il écrit. Une manière d'associer homosexualité, racisme, pédophilie et perversion qui a, sans surprise, provoqué un scandale sur les réseaux sociaux et a forcé Pascal Légitimus à se reprendre.

«Je me suis mal exprimé. Sous le coup de l’émotion, car ayant apprécié ses œuvres auparavant, avant de connaître les détails de toute cette affaire. Je m’excuse auprès de vous et de la communauté LGBTQ+ pour mes propos flous», a-t-il publié dans la foulée, avant de conclure par un autre tweet: «Je ne cautionne en rien, évidemment, les faits et gestes de RP. Sans rancune.»

Sortie mouvementée pour le «J'accuse» de Polanski

La réalisateur franco-polonais Roman Polanski, le 4 novembre 2019 à Paris
Des manifestants accusent le réalisateur Roman Polanski d'être un violeur devant un cinéma où devait être projeté son nouveau film en avant-première, le 12 novembre 2019 à Paris
Des manifestants accusent le réalisateur Roman Polanski d'être un violeur devant un cinéma où devait être projeté son nouveau film en avant-première, le 12 novembre 2019 à Paris
Jean Dujardin, acteur principal du nouveau film de Roman Polanski, «J'accuse», le 4 novembre 2019 à Paris
Voir 4 autres images
[ { "src": "https://production-livingdocs-bluewin-ch.imgix.net/2019/11/13/6318712a-f0f9-491e-bcd6-b31fd20b0e1c.jpeg?w=1024&auto=format", "srcset": "https://production-livingdocs-bluewin-ch.imgix.net/2019/11/13/6318712a-f0f9-491e-bcd6-b31fd20b0e1c.jpeg?w=1024&auto=format 1024w,https://production-livingdocs-bluewin-ch.imgix.net/2019/11/13/6318712a-f0f9-491e-bcd6-b31fd20b0e1c.jpeg?w=750&auto=format 750w,https://production-livingdocs-bluewin-ch.imgix.net/2019/11/13/6318712a-f0f9-491e-bcd6-b31fd20b0e1c.jpeg?w=620&auto=format 620w,https://production-livingdocs-bluewin-ch.imgix.net/2019/11/13/6318712a-f0f9-491e-bcd6-b31fd20b0e1c.jpeg?w=450&auto=format 450w,https://production-livingdocs-bluewin-ch.imgix.net/2019/11/13/6318712a-f0f9-491e-bcd6-b31fd20b0e1c.jpeg?w=320&auto=format 320w", "sizes": "90vw", "subHtml": "<h1>Sortie mouvementée pour le «J'accuse» de Polanski, accusé de viol</h1><p>La réalisateur franco-polonais Roman Polanski, le 4 novembre 2019 à Paris<br/>Photo: AFP/Archives</p>" } , { "src": "https://production-livingdocs-bluewin-ch.imgix.net/2019/11/13/1106a579-ccb8-4618-9a5b-0ab77bf67d05.jpeg?w=1024&auto=format", "srcset": "https://production-livingdocs-bluewin-ch.imgix.net/2019/11/13/1106a579-ccb8-4618-9a5b-0ab77bf67d05.jpeg?w=1024&auto=format 1024w,https://production-livingdocs-bluewin-ch.imgix.net/2019/11/13/1106a579-ccb8-4618-9a5b-0ab77bf67d05.jpeg?w=750&auto=format 750w,https://production-livingdocs-bluewin-ch.imgix.net/2019/11/13/1106a579-ccb8-4618-9a5b-0ab77bf67d05.jpeg?w=620&auto=format 620w,https://production-livingdocs-bluewin-ch.imgix.net/2019/11/13/1106a579-ccb8-4618-9a5b-0ab77bf67d05.jpeg?w=450&auto=format 450w,https://production-livingdocs-bluewin-ch.imgix.net/2019/11/13/1106a579-ccb8-4618-9a5b-0ab77bf67d05.jpeg?w=320&auto=format 320w", "sizes": "90vw", "subHtml": "<h1>Sortie mouvementée pour le «J'accuse» de Polanski, accusé de viol</h1><p>Des manifestants accusent le réalisateur Roman Polanski d&apos;être un violeur devant un cinéma où devait être projeté son nouveau film en avant-première, le 12 novembre 2019 à Paris<br/>Photo: AFP</p>" } , { "src": "https://production-livingdocs-bluewin-ch.imgix.net/2019/11/13/50adcda3-d1d0-492f-bacb-3084cd8f9bca.jpeg?w=1024&auto=format", "srcset": "https://production-livingdocs-bluewin-ch.imgix.net/2019/11/13/50adcda3-d1d0-492f-bacb-3084cd8f9bca.jpeg?w=1024&auto=format 1024w,https://production-livingdocs-bluewin-ch.imgix.net/2019/11/13/50adcda3-d1d0-492f-bacb-3084cd8f9bca.jpeg?w=750&auto=format 750w,https://production-livingdocs-bluewin-ch.imgix.net/2019/11/13/50adcda3-d1d0-492f-bacb-3084cd8f9bca.jpeg?w=620&auto=format 620w,https://production-livingdocs-bluewin-ch.imgix.net/2019/11/13/50adcda3-d1d0-492f-bacb-3084cd8f9bca.jpeg?w=450&auto=format 450w,https://production-livingdocs-bluewin-ch.imgix.net/2019/11/13/50adcda3-d1d0-492f-bacb-3084cd8f9bca.jpeg?w=320&auto=format 320w", "sizes": "90vw", "subHtml": "<h1>Sortie mouvementée pour le «J'accuse» de Polanski, accusé de viol</h1><p>Des manifestants accusent le réalisateur Roman Polanski d&apos;être un violeur devant un cinéma où devait être projeté son nouveau film en avant-première, le 12 novembre 2019 à Paris<br/>Photo: AFP</p>" } , { "src": "https://production-livingdocs-bluewin-ch.imgix.net/2019/11/13/88153088-63a2-46cd-b871-d69d536c3b94.jpeg?w=1024&auto=format", "srcset": "https://production-livingdocs-bluewin-ch.imgix.net/2019/11/13/88153088-63a2-46cd-b871-d69d536c3b94.jpeg?w=1024&auto=format 1024w,https://production-livingdocs-bluewin-ch.imgix.net/2019/11/13/88153088-63a2-46cd-b871-d69d536c3b94.jpeg?w=750&auto=format 750w,https://production-livingdocs-bluewin-ch.imgix.net/2019/11/13/88153088-63a2-46cd-b871-d69d536c3b94.jpeg?w=620&auto=format 620w,https://production-livingdocs-bluewin-ch.imgix.net/2019/11/13/88153088-63a2-46cd-b871-d69d536c3b94.jpeg?w=450&auto=format 450w,https://production-livingdocs-bluewin-ch.imgix.net/2019/11/13/88153088-63a2-46cd-b871-d69d536c3b94.jpeg?w=320&auto=format 320w", "sizes": "90vw", "subHtml": "<h1>Sortie mouvementée pour le «J'accuse» de Polanski, accusé de viol</h1><p>Jean Dujardin, acteur principal du nouveau film de Roman Polanski, «J&apos;accuse», le 4 novembre 2019 à Paris<br/>Photo: AFP/Archives</p>" } ]
Retour à la page d'accueil

Plus d'articles