Pete Davidson : ses vêtements étaient tous d'occasion dans King of Staten Island

CoverMedia

28.6.2020 - 09:34

Netflix's 'The Dirt' - Premiere Featuring: Pete Davidson Where: Los Angeles, California, United States When: 18 Mar 2019 Credit: Apega/WENN.com Featuring: Pete Davidson Where: Los Angeles, California, United States When: 18 Mar 2019 Credit: Apega/WENN.com
Source: Apega/WENN.com

La garde-robe de Pete Davidson dans The King of Staten Island a été achetée entièrement dans une friperie. La costumière du film, Sarah Mae Burton, a parlé de son travail sur ce nouveau film dans une interview pour Variety.

Pete Davidson n'a porté que des vêtements d'occasion dans son dernier film The King of Staten Island. La star de 26 ans joue le jeune Scott dans la nouvelle comédie de Judd Apatow, un personnage qui pleure toujours la mort de son père pompier, et rêve de devenir tatoueur.

Bien que le film soit en partie basé sur la vie du comique du Saturday Night Live, la créatrice de costumes Sarah Mae Burton était déterminée à ce que Scott ne soit pas habillé comme l'acteur qui l'a incarné. « Pete a un style distinctif dans les médias, et nous voulions nous assurer de ne pas l'habiller comme ça », a-t-elle déclaré à Variety, faisant référence à sa garde-robe composée de pantalons de survêtement, de t-shirts de marque et de chemises hawaïennes.

Sarah Mae Burton a expliqué que son instinct était de faire porter à Scott, qui est toujours en deuil depuis la mort tragique de son père, « quelque chose de confortable et de couvrant ». Elle a ainsi acheté tous les vêtements nécessaires dans des magasins d'occasion avant de les laver à la pierre pour les faire vieillir. « Il ne porte pas de vêtements super chers, a-t-elle expliqué à propos du personnage de Pete Davidson. Et quand il le fait, c'est qu'il a économisé pour se les offrir. »

Le long-métrage est sorti directement sur les services de vidéo à la demande au début du mois, et le comédien a reçu des critiques élogieuses pour son interprétation. Et bien que le film se moque gentiment des habitants de Staten Island, la costumière a longuement discuté avec le réalisateur pour s'assurer que la garde-robe du casting ne présentait pas l'île sous un mauvais jour. « Il était important d'honorer le monde que nous montrions, a-t-elle commenté. Nous voulions que ce film soit imprégné de réalité et d'amour. »

Retour à la page d'accueil

CoverMedia