Puff Daddy veut acheter la ligue de football américain

CoverMedia

12.10.2017 - 11:35

2017 Room To Read Gala Featuring: Sean 'Diddy' Combs Where: New York, New York, United States When: 12 May 2017 Credit: WENN.com
Covermedia

(Cover) - FR Showbiz - Puff Daddy pense qu’il est important que les athlètes soient autorisés à s'exprimer en se mettant à genoux pendant l'hymne national des États-Unis. Il a été scandalisé par les rumeurs cette semaine selon lesquelles le commissaire de la NFL, Roger Goodell aurait envoyé une note à tous les présidents de clubs incitant leurs joueurs et leur personnel à se tenir debout lors de la cérémonie d'avant-match.

Le rappeur n’a pas apprécié cette idée, et a exprimé son désir d'acheter toute la NFL sur Instagram, mardi. « J'ai rêvé de posséder une équipe de NFL mais après ce poste, mon rêve est de posséder notre ligue, a-t-il écrit. OÙ VOUS POUVEZ ÊTRE VOUS-MÊME. Avoir un plan de retraite. Avoir la liberté d'être une grande personne et de protester pour votre peuple sans être diabolisé pour vos croyances en tant que ROI !!!!! Alerte nouveau rêve !!!!!, a-t-il ajouté, avant de conclure. Vendez-moi la NFL MAINTENANT !!!! »

Les commentaires du rappeur, qui a récemment été nommé, par le magazine Forbes, artiste hip-hop le mieux payé en 2017, ont émergé quelques heures avant que les représentants de la NFL ne clarifient les affirmations selon lesquelles les officiels de la ligue prévoyaient de rencontrer les propriétaires d'équipe la semaine prochaine pour discuter de la meilleure façon de faire face aux protestations en cours.

L'ancien quarterback des San Francisco 49ers, Colin Kaepernick, a commencé le mouvement Take a Knee, en mettant un genou à terre pendant l'hymne national l'année dernière pour attirer l'attention sur la discrimination raciale et les actes de brutalité policière. Cette forme de protestation a été imitée par d'autres joueurs de la NFL, et le sujet a de nouveau fait les gros titres récemment après que le président américain Donald Trump a demandé à ce que tout joueur qui refusait de se tenir debout devant la bannière étoilée soit viré, qualifiant ceux qui s’agenouillent de « fils de p**** ».

Ses commentaires ont provoqué des réactions enflammées le mois dernier, quand une foule de propriétaires d'équipe ont montré leur soutien à leurs joueurs en se tenant par les bras ou en s'agenouillant sur le terrain avant leurs matchs, alors qu'un certain nombre de musiciens ont fait de même pendant leurs concerts.

Cover Media

Retour à la page d'accueil

CoverMedia