Rien n'aurait pu préparer Amber Heard à 2020

18.12.2020

Giffoni Film Festival 2019 - Day 7

Featuring: Amber Heard
Where: Giffoni Valle Piana, Campania, Italy
When: 25 Jul 2019
Credit: IPA/WENN.com

**Only available for publication in UK, USA, Germany, Austria, Switzerland**

Featuring: Amber Heard
Where: Giffoni Valle Piana, Campania, Italy
When: 25 Jul 2019
Credit: IPA/WENN.com

**=Only available for publication in UK, USA, Germany, Austria, Switzerland**
Amber Heard à Campania,le 25 juillet 2019.
IPA/WENN.com

Amber Heard a eu une année mouvementée. Comme elle l'a expliqué à Sky News, rien n'aurait pu la préparer à cela.

Amber Heard a dévoilé à Sky News qu'elle n'était pas prête pour les événements de l'année 2020, dont la pandémie de coronavirus, et le procès intenté par son ex-mari Johnny Depp au Sun, dans lequel elle était un témoin clé, et qui a vu la publication remporter l'action en justice de l'acteur. «Rien n'aurait pu me préparer à 2020, soyons francs. Je ne pense pas être la seule à dire ça, je pense que rien n'aurait pu me préparer», a-t-elle dévoilé.

L'actrice faisait la promotion de la série télévisée «The Stand», dans laquelle elle joue le rôle d'une survivante d'une grippe qui tue 99% de la population, et a expliqué que ce scénario lui avait posé des questions sur ce que c'est que de se retrouver face à des «circonstances incroyables, face à l'adversité». Le tournage de la série, tirée d'un roman de Stephen King, s'est achevé en mars, juste avant que la pandémie ne prenne son ampleur, et elle affirme que cette série arrive «à point nommé», dévoilant avoir été attirée par la «complexité» de son personnage.

«Je ne veux pas jouer un personnage facile à comprendre, ou dont les motivations sont transparentes, c'est plus intéressant de jouer un personnage qui fonctionne comme beaucoup d'entre nous, constitué de plusieurs couches, ou masques, qui changent face aux situations, et aux personnes avec lesquels on interagit», ajoute-t-elle.

«C'est en partie ce que j'aime à propos des séries en général, elles obligent le public à se demander ce qu'il ferait dans ces circonstances, face à cette adversité. Que feriez-vous? Pour quoi vous battriez-vous? Et surtout, qui seriez-vous? J'aime que cela nous force à se poser ces questions. Et tous ceux qui ont traversé cette année le savent, c'est pour cela que nous nous sommes posé beaucoup de questions», poursuit Amber Heard.

Retour à la page d'accueil