Rihanna accusée d'appropriation culturelle

CoverMedia

15.7.2019 - 13:19

La chanteuse barbadienne Rihanna.
Source: Derrick Salters/WENN.com

Rihanna fait la couverture du nouveau numéro de «Harper's Bazaar China». Cependant, la photo, sur laquelle on peut la voir porter une robe traditionnelle chinoise, est mal passée auprès de certains lecteurs qui ont accusé la chanteuse d'appropriation culturelle.

Rihanna a été accusée d’appropriation culturelle. En cause, la couverture de «Harper’s Bazaar China», sur laquelle on peut la voir porter une tenue traditionnelle chinoise. Le magazine a partagé les images sur Instagram, expliquant qu’il s’agit d’une «rencontre entre une icône du style occidental, et de l’esthétique orientale».

Fans au secours

Cependant, cela n’est pas passé auprès de certains lecteurs. «Si vous vouliez créer un look asiatique, pourquoi ne pas avoir invité des artistes asiatiques?», a écrit un internaute. «Je n’ai pas de problème avec Rihanna habillée comme ça. On peut dire que c’est de l’appréciation culturelle plutôt que de l’appropriation culturelle», a néanmoins posté un autre utilisateur.

Des fans ont en effet volé au secours de la chanteuse, pointant notamment du doigt que la plupart de l’équipe derrière la photo était chinoise, dont le photographe, Cen Man, qui avait déjà fait la première couverture de Rihanna pour «Harper’s Bazaar China» en 2015.

Les représentants de Rihanna n’ont pas encore répondu à la polémique.

Rihanna: révolutionner la mode pour que les femmes soient confiantes

Retour à la page d'accueil

CoverMedia