Sam Mendes ne voulait pas faire de 1917 « une leçon d'histoire »

CoverMedia

12.1.2020 - 09:32

When: 09 Jan 2020 **Only for use by WENN CPS**
Source: Covermedia

Sam Mendes était déterminé à ce que son film de guerre, 1917, ne soit pas une leçon d'histoire. Comme il l'a expliqué lors d'une conférence de presse, il a préféré s'attarder sur l'expérience des soldats.

Sam Mendes ne voulait pas faire de 1917 « une leçon d'histoire ». Le nouveau film du réalisateur de Skyfall raconte l'histoire fictive de deux soldats de la Première Guerre mondiale chargés de traverser le territoire ennemi, en France, afin de lancer une alerte qui pourrait sauver environ 1600 vies. Sam Mendes a voulu proposer une vision de ce à quoi ressemblait le conflit pour les hommes sur le terrain plutôt que de fournir au public des informations sur la guerre dans son ensemble.

« J'étais très conscient de ne pas donner de cours d'histoire. Je pense que la plupart d'entre nous savent comment la guerre a fini, mais je pense que j'ai senti dès le début que ce film parlerait de deux soldats britanniques, mais qu'il pourrait aussi bien s'agir de deux soldats allemands, de soldats belges. Il s'agit plutôt de l'expérience de la guerre, plutôt que de ses moments historiques », a-t-il expliqué lors d'une conférence de presse à Londres.

Il a ajouté : « Mais je crois qu'à travers les micro-choses, à travers les détails, à travers les individus, on commence seulement à voir le macro, l'échelle de ce qu'ils voient à travers un minuscule trou de serrure que sont les expériences d'un homme, on voit un panorama de mort et de la destruction qu'était la Grande Guerre. »

Le cinéaste a également découvert que la raison pour laquelle cette guerre n'est pas aussi souvent montrée au cinéma que la Seconde Guerre mondiale, est qu'elle est considérée comme « assez statique ». Cependant, grâce à ses recherches, il est tombé sur une période du conflit qui pourrait fonctionner au cinéma et s'est immédiatement mis à écrire.

Une fois que lui et Krysty Wilson-Cairns ont terminé le scénario du projet, ils ont toutefois compris que les studios de production pourraient refuser d'entreprendre ce film risqué, qui consiste en un long plan-séquence.

« C'est énorme, c'est très cher, il y a de jeunes hommes dans les rôles principaux, c'est un risque, mais parce que nous n'avions pas été payés pour ça (écrire le scénario), nous avons pu le proposer aux studios et en quelque sorte le vendre aux enchères, ce que nous avons fait. "Ça va coûter cher, vous en voulez ?" Et heureusement, ça a été le cas », a-t-il raconté.

1917 sortira le 15 janvier.

Retour à la page d'accueil