Actu people

Shakira : son appel déchirant pour les enfants de migrants à la frontière américaine

CoverMedia

2.11.2020 - 17:12

Premiere Of Walt Disney Animation Studios' 'Zootopia' at the El Capitan Theatre - Arrivals Featuring: Shakira Where: Los Angeles, California, United States When: 17 Feb 2016 Credit: Apega/WENN.com Featuring: Shakira Where: Los Angeles, California, United States When: 17 Feb 2016 Credit: Apega/WENN.com
Source: Apega/WENN.com

Shakira a lancé un appel pour les 545 enfants séparés de leurs parents après avoir été arrêtés par les services de l'immigration américains. Dans un édito pour le magazine Time, la chanteuse a appelé à trouver une solution pour qu'ils retrouvent leurs familles.

Shakira a écrit un édito dans le magazine Time sur les centaines d'enfants qui ont été séparés de leurs familles à la frontière entre les États-Unis et le Mexique. La star colombienne, qui réside actuellement à Barcelone, en Espagne, avec ses deux jeunes fils et qui possède des propriétés aux États-Unis, a fait part de sa douleur de voir ce qui se passe au « pays de la liberté ».

« Comment une nation construite sur les épaules d'immigrés, qui prétend tenir les valeurs familiales en si haute estime, peut-elle avoir des politiques d'immigration aussi cruelles ? Quelle raison pourrait justifier la séparation des enfants de leurs familles, sans intention de les réunir un jour, alors que les États-Unis se targuent d'être une lueur d'espoir pour ceux qui viennent de lieux où même les besoins fondamentaux ou la sécurité ne sont pas garantis ? », s'interroge-t-elle.

L'interprète de She-Wolf rappelle que 545 enfants sont toujours coincés dans un « no man's land » avec le risque de grandir sans parents, alors qu'ils « doivent aller dormir sans personne pour les rassurer, 545 enfants qui ne peuvent pas serrer leurs parents dans leurs bras, rire ou avoir un contact avec les personnes qu'ils aiment le plus ». « Qui répond aux pleurs des enfants laissés sans parents ? De nombreuses familles qui viennent aux États-Unis fuient la violence, la pauvreté, la persécution ou les catastrophes climatiques dans leur pays d'origine. La décision de quitter la maison n'est pas facile, comme peut en témoigner toute personne qui a quitté son foyer », poursuit la star. Et de conclure, manifestement émue :

« Tous les efforts doivent être mis en œuvre pour retrouver et réunir les familles qui ont été déchirées... Ce n'est pas le moment de se taire ».

Un appel fort à la veille des élections présidentielles américaines.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia