Star Wars : le studio Lucasfilm obligé de payer des dommages et intérêts à un fan

24.3.2018 - 12:22, CoverMedia

Source: Covermedia

Marc John, réalisateur et fan de Star Wars, vient de gagner son procès contre LucasFilm. Le studio en charge de la saga l'aurait empêché de filmer et de diffuser une interview de Dave Prowse, l'acteur original de Dark Vador dans la première trilogie.

Le réalisateur britannique et superfan de Star Wars Marc John vient de gagner près de 56.000 dollars de dommages et intérêts après avoir intenté un procès contre la société LucasFilm, qui l'avait empêché de produire un film sur Dave Prowse, le premier acteur à avoir joué le rôle de Dark Vador dans la franchise de science-fiction.

Il affirmait que les responsables du studio (qui appartient aujourd'hui à Disney) l'avaient empêché de diffuser une interview de l'acteur en live dans plus de 1200 cinémas, ce qui lui aurait coûté des millions de dollars.

Un tribunal londonien a considéré qu'à cause de l'interférence de LucasFilm, le réalisateur n'a pas pu faire son film, qui devait s'appeler « For the Love of the Force » (Pour l'amour de la Force). Marc John avait tenté de diffuser son film et son interview avec Dave Prowse, une légende vivante pour tous les fans de la saga, juste avant la projection du huitième épisode de la franchise, Star Wars : Le Réveil de la Force, en décembre 2015.

Mais d'après les avocats du réalisateur, LucasFilm aurait appelé les organisateurs de la Convention Star Wars, où l'interview avait lieu, pour les menacer de procès s'ils n'empêchaient pas Marc John de tourner sur place. L'interview avait donc été annulée et les projections rendues impossibles. LucasFilm, de son coté, considérait que même si le tournage avait pu avoir lieu, il n'y avait aucune garantie que Marc John, patron d'une petite société de retransmission live d'événements de fans, avait les fonds nécessaires pour payer les coûts d'une production de cette envergure. Le réalisateur, lui, estimait le manque à gagner à plus de 3 millions de dollars et en réclamait 1,5 millions au titre des dommages et intérêts. Il avait également expliqué que le projet lui tenait à cœur, étant un grand fan de la saga. Les juges lui ont donné raison mais ont apparemment largement réévalué ce qu'il aurait pu gagner avec l'événement, puisqu'il ne repartira qu'avec un peu plus de 56.000 dollars.

Retour à la page d'accueil

Plus d'articles