Indigné

Stéphane Bern: en colère contre un maire alsacien

2.12.2020

Stéphane Bern lors de la réception des personnalités engagées pour le patrimoine au Palais de l'Elysée et lancement du loto du patrimoine. 
Source: Covermedia

Stéphane Bern, ainsi que d’autres défenseurs du patrimoine, ne décolèrent pas contre le maire de Geudertheim, en Alsace. Il s’est plaint dans une lettre de la destruction d’une maison à colombages datant de 1662.

Stéphane Bern, responsable de la Mission Patrimoine, ne décolère pas. Dans une lettre adressée au maire de Geudertheim, dans le Bas-Rhin, le journaliste tance vertement la décision prise de détruire une maison à colombages du XVIIe siècle.

«L'acte de vandalisme que vous avez commis, en détruisant un joyau du patrimoine alsacien...»

«C ’est avec une infinie tristesse et autant de stupéfaction et de colère que j’ai appris par les habitants de votre commune et par l’Association de sauvegarde de la maison alsacienne, l’acte de vandalisme que vous avez commis, en détruisant un joyau du patrimoine alsacien, en l’occurrence la maison Greder qui avait près de 360 ans d’existence et qui était en bon état structurel », lui écrit-il, visiblement très remonté.

«Pas assez de place, il fallait la surface...»

De nombreuses associations de défense du patrimoine ont tenté de faire annuler l’acte de démolition, sans recevoir de réponse favorable de la part du maire, Pierre Gross. Ce dernier se justifie par la nécessité de construire une structure périscolaire. «On voulait rester dans le centre du village, il y a déjà la mairie, l'atelier municipal, l'école en face... Tout est rassemblé, cela aurait été dommage de tout éparpiller. On a donc acheté le terrain de douze ares de cette maison alsacienne pour notre projet. Aucun de nos cabinets d'architecte consultés n'a émis le souhait de garder cette maison: pas assez de place, il fallait la surface», s’est-il défendu.

Le maire exige par ailleurs des excuses de la part de Stéphane Bern. «Il ne me connaît pas et ne sait pas exactement de quoi il parle, je pense. Lui et d'autres gens de l'extérieur qui m'envoient ces messages ne connaissent rien à l'histoire de notre ville ou de nos enfants», ajoute-t-il à propos du présentateur de Secrets d’Histoire.

Retour à la page d'accueil